Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Aimer Béthune
  • Aimer Béthune
  • : Le blog d' "Aimer Béthune" : infos diverses sur la vie béthunoise et tant d'autres choses...
  • Contact

Recherche

4 juillet 2014 5 04 /07 /juillet /2014 10:02

DES TRAINS EN MOINS OU DES HORAIRES DECALES?

 

 

Altercation entre le nouveau maire et l'ancien:Stéphane Saint André,par ailleurs député, devenu par la grâce des dieux président de VNF. Pour le nouveau Maire, compte-tenu de ses fonctions, il y aura moins de trajets aller-retour Béthune-Paris; pour le second, rien ne change, sauf les horaires!

Bref, nous, dans l'assistance, on n'a rien compris lors d'un précédent conseil municipal.

Donc, la prochaine fois que j'irai à PARIS, je prendrai l'option "Voies Naviguabes de France".

 

 

Yapucas

Repost 0
17 juin 2014 2 17 /06 /juin /2014 13:50

Lors du dernier mandat municipal béthunois, certains élus d'opposition ont été confrontés à une résistance inadmissible quant à leurs demandes de certains documents ( nous avons des preuves! )

Nicolas Montard de DailyNord ( dont nous vous recommandons la lecture) nous livre cette analyse ci-dessous: 

"La transparence administrative avance, mais les collectivités sont “encore très en deçà des enjeux et des attentes de la société civile”, notent deux sénateurs dans un rapport de la mission commune d’informations sur l’accès aux documents administratifs et aux données publiques. Les administrations se montent encore rétives en effet à communiquer des documents publics : “Les administrations tardent à procéder à la communication du document demandé, quand elles n’en réduisent pas à l’excès la portée, voire opposent, en toute mauvaise foi, une inertie persistante”. On ne dira pas le contraire : DailyNord avait eu un mal fou à se procurer les délibérations des indemnités des élus locaux l’an dernier. Du coup, le rapport, propose à la Cada (commission d’accès aux documents administratifs) de publier une liste des mauvais élèves. On souscrit et on a des noms.

L’Open Data, soit l’ouverture des données publiques au plus grand nombre, sujet auquel nous avions consacré également une enquête il y a quelques semaines, est aussi dans le viseur : les informations sont parfois “lacunaires et de qualité inégale“, rapporte Acteurs Publics."

 

 

Une nouvelle association citoyenne, qui sera constituée en septembre, rencontrera-t-elle les mêmes forces d'inertie ? Nous vous tiendrons au courant...

Transparence des collectivités : bientôt une liste des mauvais élèves ?
Repost 0
Published by le modérateur - dans vie politique béthunoise
commenter cet article
6 juin 2014 5 06 /06 /juin /2014 16:55

Divion : l’ouverture d’un Auchan inquiète jusqu’à Béthune

PUBLIÉ LE 05/06/2014-E. L. L. La Voix du Nord

"L’annonce de la construction d’un hyper Auchan sur la ZAC de la Clarence, à Divion, inquiète les commerçants béthunois et des environs, a souligné Pierre-Emmanuel Gibson, lors du conseil communautaire de mercredi soir. « Une zone censée être orientée vers le médical et le paramédical », rappelle le premier adjoint béthunois".

 

Il y a de quoi être très inquiet en effet après les révélations très récentes que nous a fait un ancien cadre de l'hyper-marché, aujourd'hui en retraite !

Qu'en est-il de l'hyper...projet Hammerson monté en épingle par l'ancienne municipalité !?

Il était une opposition qui n'a jamais succombé aux chants des sirènes tant le fameux projet semblait mal ficelé...Et l'on ne nous disait pas tout. Rappelez-vous les effets d'annonces tonitruants, les conférences de presse, les maquettes... 

Aujourd'hui, notre rouge-gorge ( logo d'Auchan créé par Michel Disle dans les années 1980) se sent-il pousser de nouvelles ailes afin de migrer sous des cieux plus hospitaliers, près de la polyclinique de Divion La Clarence ??

Qu'en pense le nouveau maire qui fut 1er adjoint?

Que s'est-il donc passé pour que le projet Hammerson soit ainsi tombé dans les oubliettes?

Auchan et le chant des sirènes...
Repost 0
8 mai 2014 4 08 /05 /mai /2014 09:34

Dans cet article publié hier, nous énumérions les communautés d'agglo où le pacte républicain du partage des responsabilités fonctionnait bien.

Nos confrères du chtibethunois enfoncent " le clou".

 

 

8 mai 2014

Lettre ouverte au Président du groupe socialiste d'Artois Comm.

La communauté d’agglo de Saint-Omer passe à droite

Un premier vice-président symbolique.- François Decoster avait dit qu’il prônerait l’ouverture, qu’il ne voulait pas politiser la CASO. Mais en prenant le socialiste Bertrand Petit comme premier vice-président, il a bel et bien fait de la stratégie politique. Il a rallié un maire de Saint-Martin-au-Laërt qui s’était déjà éloigné du PS local, notamment du député Lefait, soutien de Joël Duquenoy. Aujourd’hui, derrière François Decoster, Bertrand Petit apparaît comme le deuxième homme fort de l’Audomarois, et le premier à gauche.

Incontournables vice-présidents.- Quand bien même le nouveau président est centriste, il a réservé ses premières vice-présidences aux maires des villes majeures, quel que soit leur couleur politique. Jean-Marie Barbier (Longuenesse) et Daniel Herbert (Wizernes), vieilles figures du PS local, sont en bonne place.

Après Arras, pas sectaire, après Calais ou le président de l'Agglo est a "gauche" avec une maire UMP de la ville centre, après Lille ou Martine Aubry contrainte et forcée a du abandonné la présidence. St Omer est encore un exemple d'ouverture vers l'avenir.

On peut aussi citer la CA Hénin Carvin, petite remarque sur Lens Liévinle fameux rassemblement des forces de gauche a abouti à virer le PC, il y aurait-il plusieurs vitesses dans cette union, ou c'est à l'appréciation de chacun.

En tout cas à Béthune Artois Comm aucune ouverture, tout est fait pour le indemnités même au rabais d'après la presse d'aujourd'hui, mais se priver de la ville centre pour des idées rétrogrades ne va t'il pas à terme amener des conflits et des bugs dans le fonctionnement de cette belle communauté ?

Rien que le terme de communauté veut dire "ensemble" et les responsables politiques de "droite ou du centre" peuvent être aussi "cons" que les hommes politiques dits de "gauche".

Et le respect du vote des citoyens et financeurs par obligation, il en est où dans toute cette magouille politicienne ?

Repost 0
Published by le modérateur - dans vie politique béthunoise
commenter cet article
2 mai 2014 5 02 /05 /mai /2014 18:24

Lors du dernier conseil municipal de lundi, le nouveau maire:

Les assurances:

«Depuis un an et demi, la ville n'était plus assurée contre les incendies et les catastrophes naturelles. Les contrats avaient été résiliés car les sinistres ont coûté trop cher dans le passé. L'ancien maire était au courant.» Un nouvel assureur a été trouvé. Problème: «On ne touchera rien après les incendies à la salle Lagrange et à la salle de paintball...» 50000€ seront en tout cas dévolus à la sécurisation de la salle Lagrange en attendant qu'on décide de son sort.

Les contentieux

Deux millions d'euros sont provisionnés pour les contentieux dans lesquels se démène la Ville: défusion avec Verquigneul, SOFADOC autour de la patinoire, sommes non versées à Q Park... «Nous risquons de devoir payer plus de 8M€ si nous sommes condamnés. Nous allons rencontrer ces partenaires.»

 

Remarques:

Il y a an et demi, qui était encore 1er adjoint avec toutes ses délégations et qui était donc aussi au courant des contrats résiliés? 

En 2011 et les années suivantes, le groupe " Aimer Béthune" n'avait-il pas alerté la majorité sur l'insuffisance de provisions pour contentieux notamment celui sur l'ancienne patinoire(dossier Sofadoc)? Le Tribunal n'a-t-il pas condamné la ville en 1ère instance (8 millions d'euros)? Qui a présenté le DOB et le BP en 2011 ?

Les conséquences de la défusion avec Verquigneul: quel groupe montait constamment au créneau pour obtenir des éclaircissements ?

Questions à 20 sous...

Repost 0
1 mai 2014 4 01 /05 /mai /2014 18:28

Sur le blog du chti bethunois

Absent pour le vote du budget municipal mardi!

Absent pour écouter les revendications des salariés Béthunois !

Voilà encore, hélas, un élu coupé du peuple et on ne s'étonnera plus du rejet légitime des hommes et femmes politiques et que l'abstention augmente à chaque élection, ainsi que le vote FN.

 

Servir la République est exigeant : Mirabeau

 

 

Disparition du Député de Béthune
Repost 0
Published by le modérateur - dans vie politique béthunoise
commenter cet article
1 mai 2014 4 01 /05 /mai /2014 17:15

Dans "Soit dit en passant" de la Voix du Nord du 27 avril dernier, règlements de compte à Buridane city:

Yvon Bultel n'y est pas allé avec le dos de la cuillère en accusant ses petits camarades de la liste Béthune ville humaine "d'avoir voulu abattre Stéphane Saint André". Il n'avait pas menacé d'envoyer ses légendaires grenades; c'est la sulfateuse qu'il utilisait. Ce à quoi Henri-Claude Honnart répond par une métaphore culinaire ( et sans le dos de la cuillère de la grenade à main d'Yvon!) : " un bilan électoral à chaud, comme la cuisine de bonne franquette, est organisé avec les ingrédients du moment et agrémenté d'une sauce émotionnelle".  Costaud...le chef cuistaud!

Quant à Bruno Dubout, la cuisine acidulée et politicienne d'Yvon lui reste sur l'estomac (un comprimé anti-acide d'Alka-Seltzer, Bruno!) : " il est temps de dépasser les aigreurs personnelles et j'aurais préféré que tu réserves le fiel de ta plume à la droite plutôt qu'à tes anciens colistiers ( du 2e tour NDLR)...je regrette que cela ne nous vaille de ta part qu'un communiqué insultant..."  Pas de bile à se faire avec le fiel d'Yvon, on a connu et on en a constaté les résultats!..."péniblement dépassé le cinquième des suffrages du 1er tour" (dixit Henri-Claude lequel, avec ses camarades Bruno et Daniel, en a fait un peu plus de la moitié de ce cinquième !!)

"Soit dit en passant" du même jour nous annonçait que les Playmobil débarquent à Noeux-les-Mines les 3 et 4 mai. On ne peut que vous inciter à la visite; vous y trouverez des jeux à votre hauteur comme les chevaliers du Faucon et la baliste à 6 projectiles.Moins dangereux que les grenades ou la sulfateuse!

Bon amusement.

Du rififi à Buridane !
Repost 0
Published by le modérateur - dans vie politique béthunoise
commenter cet article
29 avril 2014 2 29 /04 /avril /2014 17:14

On s’attendait à un duel serré. Seul candidat au fauteuil de président du SIVOM Communauté du Béthunois, Olivier Gacquerre a remporté hier soir haut la main (82 voix sur 114 votants) une élection qui s’était jouée en coulisse. Sans effacer le revers d’Artois Comm., cette victoire permet au maire de Béthune d’étendre son apanage au-delà des murs de sa ville à l’intérieur desquels la citadelle rose d’Artois Comm. s’efforce de le circonscrire.

Voilà six ans, il était monté à l’assaut sabre au clair. L’échec l’ayant rendu stratège, le maire de Béthune a cette fois misé sur des tractations dont un bon nombre des cent quatorze délégués n’avaient pas eu vent en gravissant hier soir les marches de la salle Olof-Palme où ils allaient être installés par le président sortant André Delory. La rumeur assurait que lors du conseil d’orientation s’étant tenu huit jours plus tôt, deux prétendants s’étaient fait connaître : Olivier Gacquerre et Thierry Tassez. Or hier soir, quand la doyenne Jacqueline Imbert a invité les candidats à se déclarer, seul le maire de Béthune a fait acte de candidature. Et il a remporté la bataille sans coup férir. «Trois éléments forts et structurants m’ont déterminé », avait-il annoncé dans une déclaration liminaire avant d’énumérer « la volonté de rassembler au-delà des esprits partisans, de développer un outil public de proximité et de poursuivre une politique d’intérêt général

Un axe Béthune-Auchel

C’est en découvrant la liste des vice-présidents proposés par le nouvel élu que les délégués étrangers aux conciliabules s’étant tenus dans la semaine en ont reconstitué le film. En fédérant autour d’un axe Béthune (27 délégués)-Auchel (12 délégués) les déçus d’Artois Comm. (des vice-présidents sortants n’ayant pas retrouvé leur poste) et de nouveaux élus trop jeunes dans la nomenklatura communautaire pour y obtenir des galons, le banni de la communauté d’agglomération est parvenu à se constituer une majorité dont le champion du camp socialiste a pris la mesure.

« Olivier Gacquerre est venu me voir à Verquin. Il m’a dit que Béthune se retirerait du SIVOM s’il n’était pas élu. Je n’ai pas apprécié cette forme de menace. Il ne m’a pas paru souhaitable de jeter d’huile sur le feu et de livrer un combat perdu », révélait Thierry Tassez après l’élection. En s’étonnant « des parcours un peu bizarres » d’élus se retrouvant dans un camp où on ne les attendait pas. « On a aussi parlé de cumul de mandats mais je n’étais pas concerné », ajoutait le maire de Verquin et vice-président de la communauté d’agglomération.

Les treize vice-présidents

Ont été élus vice-présidents, selon l’ordre convenu et que ne remettent pas en cause les différences de scores des uns et des autres : 1. Alain Delannoy, maire de Lapugnoy, 60 voix ; 2. Richard Jarret, maire d’Auchel, 67 voix ; 3. Yvon Massart, maire de Chocques, 72 voix ; 4. Sylvie Meyfroidt, de Vendin-lez-Béthune, 84 voix ; 5. Philippe Scaillierez, adjoint à Labourse, 93 voix ; 6. Bruno Chrétien, maire de Verquigneul, 84 ; 7. Roger Valet, maire de Vaudricourt, 86 ; 8. Jean-Paul Seulin, maire de Fouquières ; 9. Gérard Ogiez, maire de Fouquereuil, 83 ; 10. Bertrand Delory, de Gonnehem, 74 ; 11. Jérôme Golliot, de Drouvin-le-Marais, 81 ; 12. Pierre-Emmanuel Gibson, premier adjoint de Béthune, 72 ; 13. Joelle Chorlay, de Gosnay, 79.

Présentée par Nadine Lefebvre, maire socialiste de Beuvry, Charline Denis a obtenu 53 voix insuffisantes pour décrocher le poste : le même score qu’Édouard Naglik, présenté par Serge Marcelak, le maire de Nœux-les-Mines, et que Gérard Malbranque, le maire d’Essars qui avait mis en avant son expérience d’ancien fonctionnaire du Trésor public et ses trois mandats majoraux. Adjoint de Sailly-Labourse, Alain Joly a recueilli 51 suffrages : l’étiage, à une ou deux voix près, d’un groupe socialiste s’il venait à s’en constituer un d’officiel dans cette intercommunalité de gestion regroupant vingt-trois communes où l’on entend répéter que la politique est mise entre parenthèses.

(Nord-Eclair du 29.04.2014)

Repost 0
Published by le modérateur - dans vie politique béthunoise
commenter cet article
29 avril 2014 2 29 /04 /avril /2014 16:17
Tout est dit !
Repost 0
Published by le modérateur - dans vie politique béthunoise
commenter cet article
23 avril 2014 3 23 /04 /avril /2014 15:00

Deuxième volet de ce "règlement de comptes", le camp du maire sortant sorti, par la plume de son ancien "commis", dans la Voix du Nord de ce jour. Il y a bien longtemps que l'on ne l'avait entendu ou lu. C'est dommage, car souvent il nous faisait rire, d'autres fois plutôt réagir vertement quand " il maniait les grenades"!

Je cite donc le quotidien:

Yvon Bultel : « Boys et ses proches colistiers voulaient abattre Stéphane Saint-André »

Yvon Bultel réagit aux propos tenus dans notre édition de lundi par les membres de la liste « Béthune, ville humaine ». « La gauche propre(!) a perdu parce qu’elle était désunie dès le premier tour. Pour quelles raisons ? Boys et ses proches colistiers voulaient abattre Stéphane Saint-André. Avec le recul, ils avaient le même objectif et la même volonté que Mellick.» L’ancien adjoint n’y va pas avec le dos de la cuillère ! « Ces savants et marchands d’illusions ont multiplié les contradictions. Lorsqu’on est en désaccord au 1er tour sur le cumul des mandats, on est logiquement en désaccord au 2e tour. Au 2e tour, le Front de gauche ne veut pas s’allier avec nous mais veut un poste de vice président au CCAS. M. Boys devrait dire qu’il a rencontré et négocié avec Mellick avant les dépôts de liste à la sous-préfecture. Il voulait être maire. Au dernier moment, il est revenu avec nous. » Si Yvon Bultel parle de « magouilles, malhonnêtetés, rassemblements déraisonnés », il pense quand même à l’avenir. « Il faut ouvrir le jeu politique en faisant avancer les jeunes radicaux de gauche, socialistes, communistes. Il faut construire une nouvelle gauche avec des idées, redéfinir les sens d’une commune, les sens d’une intercommunalité. La politique doit rester l’affaire des citoyens ! » Quand on lit ça, on se dit que le rassemblement de la gauche n’est pas pour demain.

Fin de citation de la Voix du Nord

S'il relève adroitement (une fois n'est pas coutume!) les contradictions de Daniel Boys et de ses colistiers, il s'enferre dans ses propres contradictions:

"Il faut ouvrir le jeu politique en faisant avancer les jeunes radicaux de gauche, socialistes, communistes. Il faut construire une nouvelle gauche avec des idées..."

Plus loin:

" La politique doit rester l’affaire des citoyens !" 

Faut savoir: "avec les citoyens", qui ne sont pas tous de gauche, de moins en moins d'ailleurs, ou avec des jeunes de partis de gauche "pour construire une nouvelle gauche"?

Et avec "des idées", écrit-il. Pourquoi, il n'y en avait pas ou plus du tout?

Je crois surtout que pendant 6 ans, cette gauche municipale n'en avait plus du tout, qu'elle avait un bilan catastrophique, des comportements très peu démocratiques et fraternels. Les intérêts particuliers ont pris le pas sur l'intérêt général; les béthunois n'ont pas été dupes et ils ont sanctionné.

M Bultel doit revoir sa copie et son introspection politique. Bon courage; il y a encore du boulot!

Repost 0
Published by le modérateur - dans vie politique béthunoise
commenter cet article