Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Aimer Béthune
  • Aimer Béthune
  • : Le blog d' "Aimer Béthune" : infos diverses sur la vie béthunoise et tant d'autres choses...
  • Contact

Recherche

7 mars 2014 5 07 /03 /mars /2014 17:34

J'en peux PLU! Car Béthune n'a PLU de PLU; ça n'a certainement pas PLU à l'élu adjoint à l'urbanisme !

La ville de Béthune devra vraisemblablement remettre sur le métier son plan local d’urbanisme car le tribunal administratif de Lille suit la demande du rapporteur public lequel lui a proposé de l’annuler pour quasiment une dizaine de motifs; une proposition adoptée au cours de l’audience, les magistrats lillois examinaient plusieurs recours dirigés contre le PLU béthunois.

Il y aura une pause; on a reviendra donc au POS.

Béthune n'a plus de PLU!
Repost 0
Published by Jo Bart - dans URBANISME
commenter cet article
16 novembre 2013 6 16 /11 /novembre /2013 14:53

Un collectif de riverains s’est créé autour des rues du Pré-des-Sœurs et des Marguerites. Inquiets par la construction de deux immeubles, ils ont rencontré le maire au coin de la rue jeudi soir.

( Par ELSA LAMBERT-LIGIER, le 15.11.2103, la Voix du Nord )

 Une douzaine de familles du quartier ont exposé leurs craintes jeudi soir au maire.

C’est le panneau du permis de construire qui a alerté les riverains. Le permis a été signé le 3 octobre au profit de la société Gotham, sous-traitante de Pas-de-Calais Habitat, propriétaire du terrain. Quarante-quatre logements, soit 2 immeubles de deux étages, et quatre maisons individuelles sont prévus rue du Pré des Sœurs. Les réactions sont été immédiates et un collectif de riverains a vu le jour. Le manque d’information et de concertation a bien sûr été dénoncé. D’autant plus que le conseil de quartier n’était pas non plus au courant. « Il avait même été répondu à une représentante du conseil que le projet était gelé jusque 2014. » Finalement, si le démarrage de la construction n’est pas connu avec certitude, la date de janvier 2014 circule. « Ce projet s’inscrit dans le cadre de l’ANRU, informe le maire. Si on ne respecte pas la convention, on perd la totalité des subventions. Quand l’ANRU a accepté un projet, on n’a plus la main. On a réussi à imposer des choses que n’avait pas prévues Pas-de-Calais Habitat, comme la végétalisation. »

Des inquiétudes au sujet de l’environnement ont été évoquées.«La parcelle concernée est dans le périmètre de protection autour du champ captant de Beaumarais qui a pour but de sauvegarder la qualité de l’eau à destination de l’alimentation humaine, rappelle Frédéric Rozanska, au nom du collectif. 
Quel sera l’impact de ce projet sur la nappe phréatique ? Le prix de l’eau va-t-il augmenter ? » Le maire assure que non. « Il y a un risque d’inondation. Le terrain est marécageux, poursuit le collectif. Et le terrain présente une pente de 5 %. » Stéphane Saint-André tente de les rassurer en parlant du bassin de rétention prévu. « Tout ça est très encadré. »

Nuisances sonores, circulation…

Des inquiétudes aussi quant aux nuisances sonores. « Certains vont avoir un parking de 44 voitures à 4 mètres de leur habitation ! » « Vous habitez en ville ! », fait remarquer le premier magistrat. « Accepteriez-vous un projet derrière chez vous ? », interroge Frédéric Rozanska. « Je vais en avoir un », répond l’intéressé. « Sauf que vous, vous avez les moyens de partir !»

Autre motif de grogne : les troubles de privation de soleil. « J’aurai un immeuble de 15 mètres au-dessus de moi et 27 logements avec vue plongeante chez moi, cite en exemple Frédéric Rozanska. Je ne vais plus voir le soleil ! » Beaucoup sont aussi inquiets des bassins de rétention. Hormis le gros bassin prévu pour le quartier et éviter les inondations, les immeubles seront dotés en toiture de bassin de rétention. « L’été, on aura des odeurs et des moustiques, prédit une riveraine de la rue des Marguerites qui craint aussi les problèmes de circulation. Il y en a déjà rue du Pré-des-Sœurs à cause du collège et des gens qui passent là pour éviter la rue de Lille. Avec 40 logements de plus, qu’est-ce que ça va donner ? »

Les habitants du quartier ne cachent pas non plus leurs inquiétudes voir pousser des logements sociaux. « On est déjà servi dans le coin ! » Le maire précise qu’il n’est pas prévu de logements réservés aux cas très sociaux comme c’est le cas au Mont-Liébaut et boulevard Jean-Moulin. « On n’est pas opposé au projet, affirme le collectif qui préférerait quand même le voir pousser ailleurs, mais il doit s’intégrer dans le quartier et respecter le cahier des charges strict qui a été imposé rue d’Hasting et des Marguerites. On veut en discuter. »Stéphane Saint-André envisage une réunion prochainement autour des plans. Olivier Gacquerre, premier adjoint sans délégation, était également présent pour écouter les inquiétudes des riverains. « Je suis contre le projet dans le quartier. Nous n’avons pas été consultés non plus. Il faut écrire au préfet et demander un permis modificatif. »


Peu de commentaires à apporter à cet article très éloquent :

- manque d'information et de concertation dénoncé par les citoyens béthunois qui abondent dans notre sens quand nous dénonçons ces graves carences depuis des lustres;

- aveu implicite du maire qu'il y aura bien des logements sociaux puisqu'il affirme qu'il n'y en aura pas de "TRES SOCIAUX";

« Accepteriez-vous un projet derrière chez vous ?
 », interroge Frédéric Rozanska. « Je vais en avoir un », répond l’intéressé ( le maire...qui habite toujours à Verquin ??? NDLR ). 

Repost 0
Published by le modérateur - dans URBANISME
commenter cet article
6 août 2013 2 06 /08 /août /2013 17:26

Urbanisme :
savez-vous naviguer à travers la jungle des sigles ?EVEDA2-1

grattage prurit

Du PLU au PNRQAD en passant par les CDT du Grand Paris , Le Moniteur vous fait réviser vos sigles de l’aménagement, de l’urbanisme et du logement. A vos claviers, pour une révision express pendant l’été ! 

 

En fin de questionnaire, découvrez votre score et les bonnes réponses.

A vous de jouer !



ATT147121-copie-1
les gifs webmaster divers 195

Repost 0
Published by le modérateur - dans URBANISME
commenter cet article
18 décembre 2012 2 18 /12 /décembre /2012 16:25

urbanisme-pour-les-nuls.jpg

Repost 0
Published by Jo Bart - dans URBANISME
commenter cet article
7 décembre 2012 5 07 /12 /décembre /2012 16:07

COMPTE-RENDU CONSEIL DE QUARTIER - GARE

Mercredi 21 novembre 2012 – 19H00


 

Présents :

 

Conseillers de Quartiers :

Jean-Pierre AUPET

Marjorie DOMAGALA

Claude PETITPAS

Zbigniew PROSCHE

 

Elus : Henri-Claude HONNART, adjoint à l’urbanisme

Yvon BULTEL, Adjoint aux finances

 

Personnel Municipal :

Hervé BRIOIS, Directeur Grand Projet

Pierre BUTIN, Services techniques

Nathalie MALAQUIN, Service Démocratie Participative

 

Excusés : Martine BOTTINEAU, Aurélie BOUTELLIER, Valérie HESLOIN, Marie-jo TREUILLET.

Absents : Thierry DESFONTAINES, Guy GALLET, Alexis PERSIAUX.


 

COMPTE-RENDU CONSEIL DE QUARTIER - GARE

           Mercredi 21 novembre 2012 – 19H00


 

 

Les conseillers évoquent les travaux d’aménagement du cinéma et souhaitent avoir des informations sur les délais de mise en œuvre de ce projet. Yvon BULTEL annonce que 3 délibérations sont inscrites au vote du prochain conseil municipal sur ce sujet. Il précise que légalement les communes doivent convoquer 4 réunions de conseil municipal.

A propos du parking, les conseillers regrettent qu’aucun aménagement ne soit réalisé avant le début des travaux du cinéma. Henri-Claude HONNART précise qu’il est favorable à l’installation de schistes.

 

Hervé BRIOIS, présente les différentes phases du projet eco-quartier, celui-ci couvre 9 hectares à urbaniser  dont 6 pour les phases 1 et 2. Cela représente 650 logements au total dont 430 sur les 2 premières phases.

  

Au sujet de la maîtrise foncière : Le foncier « Equitest » a été maîtrisé par l’EPF.

Le foncier « Halipré » est en cours de négociation, un accord amiable a été trouvé avec l’avocat des consorts Halipré,

Pour le foncier «  Balbrick  » : ADEVIA relance les négociations pour acheter à l’amiable une partie de son terrain. La maîtrise actuelle du foncier permet néanmoins la réalisation de 90 % des travaux de VRD et des logements, les dépôts de permis de construire  des premiers constructeurs seront déposés fin 2012.

 quartier-gare-plan-copie-1.jpg

Les travaux de démolition de Testut et Equitest sont terminés. Les marchés de travaux sont répartis en 3 lots :

            - VRD assainissement

            - Réseaux divers dont éclairage public

            - Espaces paysagers

 

Les plantations sont  en cours, Les ouvrages de gestion des eaux pluviales sont en cours de finition.

 

Pour 45 % du programme de logements les constructeurs sont Nacarat, Habitat 62 / 59 et Nexity

Le programme de la première tranche concerne 189 logements

Dont 87 logements en accession, 32 logements en primo-accession et 70 logements locatifs aidés, 55 % du programme reste à commercialiser pour environ 240 logements.

 

Afin de mobiliser tous les partenaires et les futurs habitants à terme, une Charte de développement durable a été coproduite et été rendue contractuelle en février 2012.  Elle est déclinée notamment sous forme de cahiers de prescriptions architecturales, urbaines et paysagères (qui s’imposent aux concepteurs constructeurs).

 

Henri-Claude HONNART précise que pour des constructions dites BBC ou passives les travaux sont rarement inférieurs à 24 mois, il évoque l’exemple des logements rue Barbusse qui mobilise des entreprises particulièrement spécialisées. Il évoque les retards pris concernant l’éco-quartier en raison des maîtrises foncières et négociations longues avec les propriétaires.

Il précise également aux conseillers que le quartier dépendra du secteur scolaire Michelet.

 

Les conseillers évoquent la maison du projet et sollicitent des informations sur son fonctionnement. Henri-Claude HONNART précise que l’ouverture d’une maison du projet entre dans les critères de développement durable souhaitables pour les eco-quartiers, il précise que la densité du projet et l’absence d’habitants à proximité rend difficile le partage du projet par les habitants et futurs habitants.

Les conseillers regrettent que le bâtiment dédié à la maison du projet soit dégradé et vandalisé. Il est précisé que la ville n’est que locataire du bâtiment et qu’à ce titre il est difficile d’y faire des travaux importants.

Les conseillers évoquent le parc autour de la maison du projet, ils souhaitent que cet espace soit entretenu régulièrement.

 

Les conseillers évoquent la propreté du quartier, et proposent que la police municipale intervienne en cas d’incivilité. Les riverains proposent d’organiser des actions de prévention auprès des écoles sur le modèle du permis piéton.

 

Les conseillers reviennent sur la question des aires de jeux, il est précisé qu’un budget sera prévu pour 2013, en vue de l’installation d’aires de jeux fermées sur les quartiers de la ville, une étude sera faite pour prévoir les emplacements, l’avis de conseils de quartiers sera sollicité.

 

Les conseillers demandent une communication plus précise des élus et souhaitent que des projets ne soient pas annoncés prématurément s’ils non pas plus de 70 %  de chance de se réaliser.

 

Les riverains évoquent certains logements insalubres dans le boulevard Poincaré, Il est précisé que les cas particuliers de certains propriétaires sont étudiés car tous ne sont pas en mesure de réaliser les travaux.

 

Henri-Claude HONNART invite les conseillers à participer à une réunion de présentation de l’AVAP (aire de mise en valeur de l'architecture et du patrimoine) le 5 décembre en mairie.

 

 

Le planning des réunions plénières pour le 1er semestre 2013 est distribué les dates retenues sont le 6 février 2013, le 3 avril 2013 et le 5 juin 2013, Les réunions auront lieu à la salle du golf à 19h00.

Repost 0
Published by le modérateur - dans URBANISME
commenter cet article
3 octobre 2012 3 03 /10 /octobre /2012 07:37

 

L'ex-maison des syndicats incendiée pourrait devenir un centre de formation

 

Publié le 24/09/2012 dans " On en parle ", la Voix du Nord édition Béthune
"Quel devenir pour l'ex-maison des syndicats de la rue de Lille ravagée  par un incendie en janvier ?

Si beaucoup à la mairie pensaient à sa démolition, un investisseur s'est manifesté, pour y réaliser un centre de formation... Le 9 janvier, soit quelques jours après le déménagement des derniers syndicats, la toiture de l'immeuble ayant abritée jadis les anciens magasins à tabac, rue de Lille, était ravagée par un incendie.

 

|

 

 Le bâtiment rénové devrait garder le même aspect.

 

Si beaucoup à la mairie pensaient à sa démolition, un investisseur s'est manifesté, pour y réaliser un centre de formation... Le 9 janvier, soit quelques jours après le déménagement des derniers syndicats, la toiture de l'immeuble ayant abritée jadis les anciens magasins à tabac, rue de Lille, était ravagée par un incendie."

Pour lire la suite de cet article bien informé de Jean-Pierre Glorian, cliquer sur le lien ci-dessous.

Un investisseur se serait manifesté; on devrait en savoir plus début octobre , aux dires de l'adjoint à l'urbanisme : Henri Claude Honnart .
Après moult revirements sur ce dossier comme sur tant d'autres ( voir notre article d'hier sur la proscrastination ), certains voulant le conserver et d'autres le démolir, il faut rendre à H César H ce qui est à H Claude H: il a toujours été constant dans sa volonté de garder cet immeuble chargé d'histoires.

 

| les gifs webmaster divers 195

Repost 0
Published by le modérateur - dans URBANISME
commenter cet article
31 juillet 2012 2 31 /07 /juillet /2012 09:32

           L'agenda à géométrie variable de SSA
dans un espace-temps qui se dilate...comme la rate !
 
C'était le cas sous l'ère Mellick, ça l'est toujours depuis 4 ans sous Stéphane Saint-André. On semble néanmoins enfin voir le bout de la friche (lire ci-dessus).

D'annonces en reports, chronique d'un accouchement contrarié.

On vous épargne ici les contractions du mandat précédent pour se concentrer sur les quatre dernières années. Parmi les projets corrigés de Jacques Mellick, celui-ci est gribouillé au gros crayon rouge. Exit les tours chères à l'ancien ministre, on rature les derniers étages pour rester sur des immeubles de petite taille. Toujours avec le promoteur Océanis. Quelques mois plus tard, celui-ci vient même montrer son projet en conseil de quartier. On y annonce les premiers coups de pioche en début 2010. Ils seront donnés au mieux trois ans plus tard. Et sur un modèle très différent de celui présenté à l'époque.

Principale victime : la résidence universitaire qu'on annonçait à l'époque pour la rentrée 2012, disparue de la circulation depuis. Comme Océanis qui ignore alors que ses mois à Béthune sont comptés.

Le changement s'esquisse en début d'année 2010. Le promoteur traîne un peu trop au goût de la municipalité. Et puis dans le cadre de la rénovation urbaine, Pas-de-Calais Habitat qui cherche alors de nouveaux logements pour les anciens locataires du Mont-Liébaut propose de joindre la rue de Lille à l'ANRU. La Ville fonce tête baissée. Les logements étudiants survivent péniblement mais plus en front de rue, à l'arrière. Plus pour longtemps.

Et puis, en prenant une frite chez Pépito début 2011, on doit aussi se rendre à l'évidence, la friche d'en face a encore de beaux jours devant elle. Ce même si Stéphane Saint-André croit toujours à cette époque dans le projet Pas-de-Calais Habitat et note la démolition dans son agenda 2011. Reportée en début d'année 2012. Un temps déplacé en juillet, le début d'année commencera finalement par la fin. Enfin si tout va bien. D'autant qu'entre temps, le bailleur social a changé d'identité. Dites au revoir à Pas-de-Calais Habitat et bonjour à Vilogia.

CH.-O. B.( Voix du Nord du 26 juillet 2012 )

Pas mieux pour le reste.
Exemples:
les Arlésiennes du pôle-gare et du dossier Auchan !

Repost 0
Published by le modérateur - dans URBANISME
commenter cet article
19 juillet 2012 4 19 /07 /juillet /2012 17:52

« Le Petit Béthunois » :
deux enseignes visibles

Publié le 19/07/2012par la Voix du Nord

 

Nouvelle rubrique estivale : nous vous proposons de jeter un oeil sur les façades du centre-ville qui ont laissé des traces de leurs premiers propriétaires. Nous commençons aujourd'hui par Le Petit Béthunois, imprimerie nouvelle (rue Eugène-Haynaut) et boulevard Victor-Hugo, face au théâtre.

C'était le plus ancien organe de presse de la région, journal républicain local imprimé à Béthune de 1887 à 1943, créé par Eugène-Haynaut.

 


Repost 0
Published by le modérateur - dans URBANISME
commenter cet article
8 avril 2012 7 08 /04 /avril /2012 18:44

Un avis d'appel public à la concurrence ( en procédure négociée ) a été lancé le 17 février 2012 pour la démolition de la Maison des Syndicats de la rue de Lille.
Date prévisonnelle de commencement des travaux :
16 avril 2012.

Le marché est financé par ressources budgétaires !?
Référence de l'annonce dans le module de publication : 2131561
Aller sur :

https://www.achatpublic.com/sdm/ent/gen/ent_detail.do?PCSLID=CSL_2012_cu-747cq_j


 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by le modérateur - dans URBANISME
commenter cet article
1 mars 2012 4 01 /03 /mars /2012 19:17

les gifs webmaster divers 195

Saint-Éloi, rond-point de l'enfer ?
Titre de l'article de l'Avenir de l'Artois que nous vous invitons à découvrir en cliquant sur le lien ci-dessus.
La municipalité se penche sur le problème, écrit le ( ou la ) journaliste. Pourvu qu'ils ne s'endorment pas dessus ou y tombent prématurément. Et d'ajouter : " mais sans solution pour le moment ". Pas étonnant , depuis 4 ans leur slogan pourrait être:
" il n'y a pas de solution...il n'y a que des problèmes " ! A vrai dire le slogan préféré de nos shadoks est plutôt:

s'il n'y a pas de solution, c'est qu'il n'y a pas de problème.
La devise du shérif-adjoint aux travaux infinis est :
je dirai plutôt que si un problème a une solution, alors il est inutile de s'inquiéter; s'il n'en a pas, s'inquiéter n'y changera rien.
En tout cas, puisqu'il n'y a jamais de commission des travaux, les élus de l'opposition n'ont pas pu se pencher sur ce problème " infernal " et donner leur avis. C'est donc le problème des autres, ceux de la majorité. Et puis, comme écrivait Jean-Paul Sartre, l'Enfer...c'est les autres !!

 

 

Repost 0
Published by le modérateur - dans URBANISME
commenter cet article