Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Aimer Béthune
  • Aimer Béthune
  • : Le blog d' "Aimer Béthune" : infos diverses sur la vie béthunoise et tant d'autres choses...
  • Contact

Recherche

4 mai 2014 7 04 /05 /mai /2014 17:35

Formulaire 2042 pour les principaux revenus

Pour accéder au formulaire 2042, rendez-vous sur le site impot.gouv.fr. Une fois sur la page d'accueil, cherchez l'onglet « Recherche » en haut à droite de l'écran puis cliquez sur la ligne « Recherche de formulaires ». Entrez 2042 dans la case « Numéro d'imprimé », puis sélectionnez « Impôt sur le revenu » dans la liste de la case « Impôt ». Cliquez ensuite sur « Recherche », le premier résultat devrait porter le numéro 2042 et C.E.R.F.A : 10330*18 : il s'agit de l'imprimé à remplir pour la déclaration 2014 des revenus de 2013. Appuyez sur « ok » pour accéder à votre formulaire d'impôt sur le revenu. Il ne vous reste plus qu'à enregistrer le document et à l'imprimer.

Remplir ces documents peut se révéler complexe. De nombreux paragraphes peuvent paraître obscurs aux non-initiés. L'administration fiscale a pour cela mis à votre disposition une notice expliquant comment remplir correctement sa déclaration de revenus. Vous pourrez trouver ce document intitulé « 2041-NOT Notice » dans la liste de la case « accéder à ».

Choisir le bon formulaire


Le formulaire 2042 ne couvre que les revenus principaux et les situations salariales conventionnelles. D'autres sources de revenus et certaines professions demandent des déclarations particulières. Par exemple, le formulaire 2042-C porte sur les revenus annexes non traités dans le formulaire 2042 comme certaines plus-values réalisées à la vente de titres et d'actions ou encore les salaires et pensions de sources étrangères. Il doit également être rempli par les contribuables redevables de l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF) dont le patrimoine n'excède pas 2,57 millions d'euros. Le meilleur moyen de s'assurer de déclarer les bons revenus avec les bons formulaires est de joindre directement l'administration fiscale.

Repost 0
Published by le modérateur - dans impôts
commenter cet article
4 mai 2014 7 04 /05 /mai /2014 17:28

Délais plus courts, nouveaux formulaires, hausses d'impôts... Carmen Ahumada, chef d'édition de la VO Impôts 2014, guide fiscal le plus vendu en France, détaille les nouveautés de la déclaration 2014 des revenus 2013.

 

En 2014, de nombreux contribuables sont déboussolés pour remplir leur déclaration de revenus. Que se passe-t-il ?

Jusqu'en 2013, il y avait une déclaration simplifiée, le formulaire 2042 S, et une déclaration normale, le formulaire 2042 K. La nouveauté est qu'à partir de 2014, il n'y a plus qu'un seul et même modèle de déclaration pour tout le monde. Ce changement complique les démarches de nombreuses personnes. Certains crédits et réductions d'impôt se trouvaient à la page 4 de la déclaration simplifiée. Maintenant, ils ne figurent plus dans la déclaration unique.

Comment déclarer ces crédits et réductions d'impôt disparus ?
Vous ne le trouverez pas dans la déclaration reçue par La Poste. Il faut se procurer une déclaration spécifique, le formulaire 2042 QE. Vous pouvez le trouver en téléchargement sur le site www.impots.gouv.fr, vous pouvez aussi le demander à votre centre des impôts. La complexité est double : les contribuables sont dans l'obligation de remplir un formulaire que la plupart d'entre eux ne connaissent pas. A cet égard, on est loin d'une simplification des démarches pour les usagers dont on entend souvent parler.

Qui est concerné par ce changement ?
Le transfert de rubrique de la déclaration simplifiée vers la déclaration spécifique concerne le crédit d'impôt développement durable (CIDD), accordé à l'occasion de certains gros travaux de rénovation du logement.

Quelle autre nouveauté à noter ?
Prenez garde si vous aviez l'habitude de remplir votre déclaration à la fin du mois de mai. Cette année, les délais pour déclarer sont plus courts ! Plus d'un contribuable sur deux déclare encore ses revenus sur papier. Il va falloir redoubler de vigilance : la date limite de dépôt est le 20 mai seulement en 2014 et non plus fin mai comme c'était le cas auparavant (le 27 mai en 2013, NDLR). Il faut faire attention : passé ce délai, comptez 10% de majoration sur l'impôt à payer plus 0,4% d'intérêt de retard par mois. Seule alternative dans ce cas, passer par la déclaration en ligne... dont les délais ont aussi été raccourcis. Quand la déclaration sur Internet a été lancée il y a une dizaine d'années, vous aviez jusqu'au 24 juin. Maintenant, c'est le 10 juin au plus tard.

S'agissant du calcul de l'impôt, la revalorisation du barème est-elle une bonne nouvelle ?
Pendant deux ans, le barème a été gelé, conduisant des personnes non-imposables à payer l'impôt sur le revenu puis, dans un second temps, des impôts locaux. Le dégel du barème est une bonne chose mais insuffisante à nos yeux. Pour aider les personnes mises en difficulté en 2012 et 2013, pourquoi ne pas avoir procédé à un rattrapage du gel sur les deux premières tranches, dont auraient bénéficié les revenus modestes ?

Vous avez également recensé des mauvaises nouvelles qui touchent des millions de foyers...
Les parents isolés, tels que les veuves, les célibataires et les divorcés ayant assumé seuls la charge d'un enfant vont être touchés par la disparition de la demi-part supplémentaire à partir des revenus de 2013. Cela concerne 3,5 millions de foyers. Du côté des retraités, les majorations de pensions accordées par les régimes de retraite de base ou les régimes complémentaires aux personnes ayant eu trois enfants ou plus sont désormais imposées. A notre avis, cette mesure touche davantage de foyers fiscaux que les 3,8 millions mentionnés par le gouvernement. Et pour 10,5 millions de salariés, la part des cotisations à une complémentaire santé payée par l'employeur est ajoutée à la rémunération imposable.

Les dindons de la farce, ce sont les salariés, les retraités, les privés d'emploi !

Repost 0
Published by le modérateur - dans impôts
commenter cet article