Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Aimer Béthune
  • Aimer Béthune
  • : Le blog d' "Aimer Béthune" : infos diverses sur la vie béthunoise et tant d'autres choses...
  • Contact

Recherche

12 février 2014 3 12 /02 /février /2014 14:03

La réunion du Comité des finances locales prévue mardi 11 février, qui réunit le gouvernement et les représentants des maires et élus locaux (sénateurs, conseillers généraux et régionaux) risque d’être explosive. Il y sera question de la réforme de la fiscalité locale, un chantier que le premier ministre, Jean-Marc Ayrault, avait annoncé depuis quelques mois et qu’il s’est décidé à lancer dès maintenant.

O
r un incendie juste avant les municipales. Car la réforme, telle qu’elle s’esquisse sur la base des travaux préliminaires, va faire exploser les impôts locaux des administrés. Des administrés qui sont aussi, ne l’oublions pas, des électeurs…
Soit. Mais dans la réalité, depuis 18 mois, les Français ont appris que les mesures de justice fiscale s’apparentent toujours à une hausse des prélèvements. Les 46 millions de foyers potentiellement concernés par la réforme ne sont pas dupes. Ils paieront davantage. Avec un risque politique majeur. Les recettes de cet impôt qui touche propriétaires et locataires progressent donc déjà beaucoup plus vite que l'inflation et que les revenus des contribuables. Pourquoi aller plus fort encore ? Parce que, sur le papier, cette réforme n'est pas illégitime; mais le fonctionnement de cet impôt est un peu foutraque.
Pour certains, selon les premières estimations, la facture pourrait doubler. Mais il est peu probable qu’elle baisse pour les autres…
Surprenant, la Voix du Nord de ce dimanche titrait: " le débat d'orientation budgétaire tourne au procès de la politique gouvernementale"  à propos de la présentation du DOB...à Bruay-Labuissière. Avec, en photo, le maire- président d'Artois Comm, vice-président de région- et le député-maire socialiste de la commune associée de Labuissière ! Ce dernier annonça cependant clairement les intentions gouvernementales à propos de  "l'amélioration de la solidarité nationale...l'effort portera sur les communes les plus riches, qui peuvent augmenter leurs recettes fiscales".
Or, quelles sont les " communes les plus riches" sur le territoire de notre intercommunalité?
Sans doute, sous-entendu...Béthune! Et un aveu du maire de Bruay-Labuissière qui ne nous laisse pas indifférents: "en ajoutant les bases et les taux d'imposition entre les deux communes, on obtient un écart de 18 à 20 millions d'euros de recettes fiscales" au profit de Béthune.
Et une conclusion s'est imposée: " ...question finances en général, endettement en particulier, la plus mal lotie n'est pas la plus pauvre".
Et pan sur la tête des élus de la majorité béthunoise actuelle ( et passée).
Pour rester objectif, rappelons à nos amis bruaysiens, que la ville-centre dispose de nombreux équipements, culturels et autres, qui profitent aux habitants des communes avoisines dont Bruay-Labuissière ! 
 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by le modérateur - dans INFOS DIVERSES
commenter cet article

commentaires