Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Aimer Béthune
  • Aimer Béthune
  • : Le blog d' "Aimer Béthune" : infos diverses sur la vie béthunoise et tant d'autres choses...
  • Contact

Recherche

17 décembre 2013 2 17 /12 /décembre /2013 18:38

Le maire PS de Clichy soupçonné de détournement de fonds publics

Primes pour des employés par ailleurs militants socialistes, voyage au soleil...Gilles Catoire est visé par une plainte pour détournement d’argent public.
(LeParisienfr)
La bataille de Clichy (Hauts-de-Seine) pour les municipales se déplace sur le terrain judiciaire : selon nos informations, une plainte pour détournement de fonds publics vient d’être déposée au tribunal de grande instance (TGI) de Nanterre. Cette infraction « aurait pu être commise par monsieur Gilles Catoire (NDLR : l’actuel maire  de Clichy) et d’autres personnes non dénommées, au détriment de la commune de Clichy-la-Garenne et de l’OPH Clichy habitat », précise la plainte. 

Un signalement au titre de l’article 40 (1) a par ailleurs été adressé au procureur de la République de Nanterre pour les mêmes faits. 
Vingt ans après le -choc la « Conquête de Clichy » de Christophe Otzenberger, qui suivait au jour le jour le duel entre Gilles Catoire et le RPR Didier Schuller, lors de la campagne de 1994 pour les cantonales, la donne a clairement changé : alors qu’à l’époque, le candidat faisait figure de « pur », le même homme — Catoire —, celui-là même qui tient les clés de la ville depuis 1985, se retrouve aujourd’hui en position d’accusé.
« Mes clients — qui souhaitent rester anonymes afin de ne pas subir de pression — ont mis au jour des faits particulièrement graves », souligne l’avocat qui a déposé la plainte, Me Joseph Breham. Plusieurs des points abordés dans ce document interpellent. Le premier concerne l’attribution de « compléments de rémunération » (en clair, des primes) indûment versés à « nombre d’employés communaux ». Ainsi, un salarié travaillant à la DRH a-t-il perçu des primes correspondant à du travail effectué la nuit ou le week-end, « alors qu’il ne travaille ni la nuit ni le week-end ». « Les employés municipaux concernés sont soit membres de la section socialiste de Clichy, soit sympathisants socialistes », pointe Me Breham. Si ces émoluments sont attribués « en guise de remerciement pour le travail effectué en faveur de monsieur Catoire (tractage, collage d’affiches, etc.) », il s’agit d’une « infraction pénale », précise la plainte.
Le deuxième point concerne des « voyages personnels » qui auraient été réglés par la mairie. Du 14 au 18 août 2013, M. Catoire s’est ainsi rendu au Sofitel Agadir Royal Bay Resort, en compagnie d’une élue CFDT de la ville de Clichy. La facture commune de ce séjour (que nous avons pu consulter) fait état de quelque 19 246 dirhams (environ 1 700 €), dont 9 833 dirhams (872 €) d’extras (massages, minibars...) Elle a été expédiée à l’agence de voyage Saint Fargeau, qui travaille avec la commune. « On peine à comprendre en quoi ce type de dépenses rélève d’un caractère public. »
Le dernier point concerne l’OPH Clichy Habitat. Le directeur général aurait bénéficié d’une voiture de fonction, d’une prime exceptionnelle de 16 634,58 € « non prévue par le contrat », et d’un surprenant « capital décès ». « C’est pour mettre un terme à ce climat de copinage, et en finir avec une confusion trop fréquente entre intérêts privés et deniers publics que mes clients ont souhaité réagir », résume Me Breham.

Sollicité hier, Gilles Catoire nous a répondu par la voix de son avocat, Me Dominique Tricaud. Les primes ? « Elles correspondent à bien d’autres types de sujétion — sécurité, permanences, etc. — que le seul travail de nuit ou de week-end. » Le voyage à Agadir ? « Le maire s’y est rendu à l’invitation du maire d’Agadir, et ce n’est que fortuitement qu’il a rencontré l’élue de la CFDT dans cet hôtel. Ils n’étaient pas ensemble et n’ont pas pris le même vol. » Enfin, pour ce qui est de l’office public et notamment de la prime, elle correspond à « une sorte d’intéressement, qu’un décret est venu avaliser juste après », pointe Me Tricaud, qui tient à rappeler le « caractère fortement préélectoral de cette plainte : son seul intérêt est médiatique. »

(1)...Petit rappel  de l'  Article 40 : Toute autorité constituée, tout officier public ou fonctionnaire qui, dans l’exercice de ses fonctions, acquiert la connaissance d’un crime ou d’un délit est tenu d’en donner avis sans délai au procureur de la République (...) » 

Partager cet article

Repost 0

commentaires