Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Aimer Béthune
  • Aimer Béthune
  • : Le blog d' "Aimer Béthune" : infos diverses sur la vie béthunoise et tant d'autres choses...
  • Contact

Recherche

14 janvier 2014 2 14 /01 /janvier /2014 17:40

Il a quitté les terrils de l’Artois pour le Mont Veyrier, le Semnoz ou encore la Tournette de la Haute-Savoie. Au pied des aux pures du lac d’Annecy, Nicolas Duriez est devenu responsable d’un bar à vin. L’agent EDF, béthunois pur sucre et amateur éclairé des produits de bouche, avait pensé concrétiser un projet dans « sa ville »… mais c’est économiquement compliqué.

L’an passé, à la même époque, il portait à la fois le bleu de travail réglementaire EDF et la casquette syndicale CGT. C’est pour ça qu’on avait demandé à ce Béthunois (qui venait juste de déménager à Annezin car il en avait assez de payer 1 800 euros de taxe d’habitation et 1 600 euros de taxe foncière) son avis sur l’année 2012, et qu’espérait-il pour 2013. À l’époque, dans sa vision de la ville, Nicolas Duriez dénonçait le combat tronqué entre « la dizaine de hangars à malbouffe de la Porte Nord à Bruay » et « les restaurants du centre-ville de Béthune ».

Douze mois plus tard, sans rendre totalement son tablier à Électricité de France (congés sans soldes), il s’est glissé derrière le comptoir d’un bar à vin dans le vieil Annecy. « J’ai toujours été un gourmand et un véritable Épicurien, et je suis un passionné de vin. J’aime sa convivialité, les discussions que l’on peut avoir autour d’un verre… », explique-t-il.

Un vieux rêve que Nicolas Duriez réalise donc. Mais à 800 km du  Beffroi. « Béthune est et restera « ma » ville », assure-t-il, mais de  là à y faire des affaires… « J’ai longtemps pensé ouvrir quelque chose à Béthune mais beaucoup des connaissances, des commerçants béthunois m’en ont dissuadé. » Pour quelle raison ? « Le risque y est plus important et il faut savoir que les commerçants béthunois ne vivent pas tous très bien », répond Nicolas Duriez. Derrière les vitrines béthunoises, il assure qu’il est parfois difficile de se « dégager un salaire descend(1) »…

Je pense qu’à Béthune, on doit en être loin vu les prix importants des loyers commerciaux, à mettre en rapport avec le chiffre d’affaires, et la frilosité des banquiers de la Grand-Place quand on leur parle d’emprunts pour un bar ou un resto ! », explique Nicolas Duriez...

 « Mais je pense malheureusement que ce n’est plus là qu’un jeune, qui n’est pas né avec une cuillère en argent dans la bouche, peut se lancer pour gagner correctement sa vie dans ce secteur d’activité qu’est la restauration, et pourtant je sais bien que les commerçants de Béthune se battent et travaillent d’arrache-pied pour bien faire et pour satisfaire leurs clients dans un contexte difficile », assure-t-il.

Entre un morceau de cochonnaille du pays et un verre de vin, cet expatrié de Béthune garde un œil sur la campagne municipale.

« Je fais le vœu pour 2014 que la future municipalité se penche sérieusement sur la compétitivité et le dynamisme des commerces du centre et qu’elle accompagne les jeunes créateurs de commerce dans leurs démarches. Il me semble qu’un effort est à faire sur le tourisme en essayant de capter ceux du Louvre-Lens et les dizaines de milliers de Britanniques qui transitent sur l’A 26et ceux qui visitent les places d’Arras sans s’arrêter à Béthune »

 

PAR DAVID CIERNIAK

bethune@info-artois.fr

(1) notre honorable et compétent journaliste a eu un moment d'inattention lors d'une "descente" néanmoins décente et savoureuse de nectar rouge et gouleyant...sans doute!? Mais il est aussi vrai que les ressources de certains de nos amis commerçants béthunois sont...parfois "descendantes"!

Nous espérons comme lui qu'une NOUVELLE municipalité prendra en compte ce problème- comme d'autres -et y apportera des solutions avec volonté et détermination. Car en 6 ans, la situation économique et commerciale de notre ville s'est fortement détériorée. Presque tous les indicateurs sont au rouge.   


Partager cet article

Repost 0
Published by le modérateur - dans commerce et artisanat
commenter cet article

commentaires