Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Aimer Béthune
  • Aimer Béthune
  • : Le blog d' "Aimer Béthune" : infos diverses sur la vie béthunoise et tant d'autres choses...
  • Contact

Recherche

5 juillet 2017 3 05 /07 /juillet /2017 17:40
Pourquoi le conseil municipal de mardi a-t-il été aussi expéditif ?
Drôle d’ambiance, mardi soir, au conseil municipal de Béthune, bouclé en une heure. Comme si quelqu’un avait un train à prendre… Explications.
 

Qu’est-ce qu’un conseil municipal ? C’est un peu la question qui était sur toutes les lèvres à la fin de celui de Béthune, mardi. Est-ce un lieu de débat, de confrontation des points de vue, ou une chambre d’enregistrement ? Car plus de 60 délibérations, bouclées en une heure pile, cela laisse peu la place à la discussion et c’est du jamais-vu.

Alors pourquoi cette précipitation béthunoise ? Il semblerait que la première passe d’armes au sujet du personnel communal (lire notre édition d’hier) ait créé des crispations. Et fermé toute possibilité de dialogue entre l’opposition et la majorité. Majorité qui s’est donc contentée de lire le lapidaire intitulé des délibérations de manière très empressée et de les soumettre au vote, jetant un œil souvent froid en direction de leurs opposants, muets.

Seul Jean-Marc Dendiével, du groupe de Jacques Mellick, n’a pu résister à l’envie de le signaler ironiquement. «  Vous allez vite ! (…) Galopons encore un peu, allez c’est parti !  » De quoi agacer davantage le premier adjoint et le maire (rétorquant un cinglant «  Je sais Jean-Marc, qu’on va trop vite pour toi  ») qui estiment de concert que les choses doivent être débattues en commissions et reprochant à l’opposition de ne pas y assister. « Comment voulez-vous connaître les dossiers si vous n’êtes pas là ?  » «  Mais nous, nous ne vivons pas de notre boulot d’élu, nous vivons de notre travail, et au moment des commissions, nous travaillons  », a lancé, excédé, Michel François.

Bref, mardi, le conseil municipal est donc devenu une simple chambre d’enregistrement où les projets ont été peu ou pas du tout expliqués ni commentés. Une frustration pour les gratte-papier que nous sommes, avides d’infos. «  Nous sommes dans la loi. Je ne vais pas perdre mon temps à répondre à des invectives, j’ai d’autres choses à faire  », a réagi en aparté Olivier Gacquerre à la fin du conseil… qui ne semblait donc pas avoir de train à prendre.

Au fil du conseil

Cantine : baisse des tarifs pour les Béthunois

Parents béthunois d’enfants demi-pensionnaires, vous devriez avoir une bonne surprise à la rentrée. En effet, la municipalité a voté la baisse des tarifs pour les habitants. Ainsi, dans toutes les cantines béthunoises, seront appliqués les tarifs suivants : 1,50 € pour le tarif A, 2,70 € pour le tarif B et 6 € pour le tarif C, sachant qu’un repas coûte 12 € à la ville.

Encombrants : vers plus de services

Une convention va être signée entre la municipalité et l’association Habitat et Insertion. L’idée est «  d’étendre la collecte des encombrants, notamment en définissant de nouvelles plages horaires. De travailler sur l’insertion des personnes en difficultés. Mais aussi de promouvoir la valorisation des encombrants récupérés, avec une boutique prévue à cet effet  », a expliqué l’adjoint Hakim Elazouzi. Le budget global du traitement des encombrants passerait alors de 43 000 à 57 000 €. L’élu d’opposition Michel François a voté contre.

Bâtiments publics : les travaux à venir

Diverses délibérations évoquaient la rénovation de bâtiments publics. Ainsi, la Bergerie à Condette, qui accueille les centres de loisirs, sera agrandie pour «  attirer plus de monde  », a expliqué le maire Olivier Gacquerre. L’étude de faisabilité et les diagnostics amiante et plomb seront donc lancés. Pour la salle des fêtes des Cheminots aussi il est question de diagnostic car le toit comporte de l’amiante.

Autre sujet important : la verrière de la médiathèque. Le contrat de maîtrise d’œuvre pour l’établissement d’une déclaration préalable à la réfection de la verrière de la médiathèque a été voté. Pour rappel, à la rentrée de septembre, 800 000 euros vont être investis pour l’isolation de cette verrière, la création d’une terrasse et l’installation d’une climatisation.

Hôtel de Beaulaincourt : un délai supplémentaire

Petit retard au démarrage pour la reconversion de l’hôtel de Beaulaincourt. Les élus ont voté une clause suspensive afin de prolonger la vente jusqu’à la toute fin d’année. L’opposition s’est abstenue.

La majorité s’est braquée après certaines attaques de l’opposition.( photo et article La Voix du Nord )

La majorité s’est braquée après certaines attaques de l’opposition.( photo et article La Voix du Nord )

Partager cet article

Repost 0
Published by le modérateur - dans CONSEIL MUNICIPAL
commenter cet article

commentaires