Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Aimer Béthune
  • Aimer Béthune
  • : Le blog d' "Aimer Béthune" : infos diverses sur la vie béthunoise et tant d'autres choses...
  • Contact

Recherche

19 février 2017 7 19 /02 /février /2017 16:25

Catégories : #Histoire culturelle

Le Palace se trouvait sur l'emplacement de l'actuelle Comédie de Béthune

Le Palace se trouvait sur l'emplacement de l'actuelle Comédie de Béthune

L'année 2017 sera sans doute celle de la construction du cinéma près de la gare. Mais, ce n'est pas le premier cinéma qui existe dans la cité de Buridan. Retour en février 1967 au cœur de la programmation des trois cinémas béthunois : le caméo, le Familia et le Palace. Comme si vous y étiez.

Le Caméo proposait le samedi, dimanche et mercredi une coproduction franco-espagno-italienne « le désir ». Un film qui évoquait une idylle pleine d'imprévu entre un écrivain français et la fille d'un riche financier allemand.

Le familia avait lui des ouvertures plus importantes, le samedi, lundi, mardi, mercredi, jeudi et dimanche. Les béthunois pouvaient découvrir le célèbre film de Gérard Oury avec Bourvil et Louis De Funès : la Grande Vadrouille.

Dans un autre registre, le Palace (notre photo) diffusait sur ses écrans le samedi « Prête moi ton mari », une comédie avec Romy Schneider. Le dimanche, les passionnés d'Histoire pouvaient se détendre devant « les murailles de l'enfer ». Un film sur une des batailles les plus meurtrière de la guerre du Pacifique où 16 000 japonais furent tués dans l'imprenable forteresse du Fort Santiago. Une programmation que l'on espère, cinquante ans après, aussi riche et diversifiée dans le futur cinéma béthunois.  

Arnaud WILLAY

(parution dans La Voix du Nord, le 19 février 2017)

Partager cet article

Repost 0
Published by le modérateur - dans Histoire béthunoise
commenter cet article

commentaires