Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Aimer Béthune
  • Aimer Béthune
  • : Le blog d' "Aimer Béthune" : infos diverses sur la vie béthunoise et tant d'autres choses...
  • Contact

Recherche

23 janvier 2017 1 23 /01 /janvier /2017 15:54
La victoire de Benoît Hamon au premier tour des Primaires de la " Belle Alliance Populaire" est celle des Frondeurs; il n'y a plus aucun doute après le ralliement éclair d' Arnaud Montebourg. La gauche du PS a gagné, pour l'instant; il est peu probable que Manuel Valls inverse la tendance au deuxième tour. Cela ne fait pas l'affaire de Jean-Luc Mélenchon qui incarne une gauche dure et archaïque et qui voit arriver un prédateur idéologique dans son pré carré. Mais Jean-Luc le tribun n'a pas dit son dernier mot...
 
Le paysage politique actuel est-il pour autant figé ?
 
On constate d'un côté de l'échiquier politique, une extrême droite lepéniste et une droite décomplexée l'une et l'autre fortes. De l'autre côté, une assez maigre extrême gauche. Il n'y a plus réellement de gauche ni de centre. Le PS en tant que tel est pour l'instant laminé et peut-être en voie de décomposition; le centre est aphone, malgré les quelques ralliements centristes chez Les Républicains qui ont accolé à leur primaire celle de la droite et du centre, un peu trop rapidement sans doute...
 
Y-a-il encore une gauche et un centre?
Il y a un vide inquiétant.
 
Comme l'analyse Philippe Tesson dans le Point : " en termes comptables traditionnels, ce vide représente environ un tiers de l'électorat. C'est beaucoup. Question : où va-t-il aller ? Il a le choix à l'heure actuelle entre trois hypothèses : Le Pen, Fillon, Macron ".
Et quid de l'UDI et du Modem...?
Plus d'un électeur de droite doit regretter Juppé ! C'est trop tard. François Bayrou doit avoir des fourmis dans la tête. Il trépigne.Lui reste-t-il un espace politique suffisant? À voir dans les prochaines semaines. Il va sortir un livre. Sont-ce les prémisses d'une déclaration de candidature...?
 
Pendant ce temps, il en est un qui est en marche et qui rigole. Devinez qui...

 

 
En attendant, Yannick Jadot (EELV) raille les primaires "pochettes surprises"; et, hier soir, la péniche QG flottant de campagne de Benoît Hamon...a tangué. Mauvais présage après le pédalo du Président qui a pris l'eau et sombré ?...et le yacht de Sarko.
 
Les primaires et premières analyses
Les primaires et premières analyses

Partager cet article

Repost 0
Published by le modérateur - dans réflexions politiques
commenter cet article

commentaires