Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Aimer Béthune
  • Aimer Béthune
  • : Le blog d' "Aimer Béthune" : infos diverses sur la vie béthunoise et tant d'autres choses...
  • Contact

Recherche

12 janvier 2017 4 12 /01 /janvier /2017 17:25
Jean Pierre Chevènement lance un sévère réquisitoire contre les saboteurs de l'école et contre l'idéologie de la facilité, qui a ruiné la transmission et sapé la République, dans l'hebdomadaire Le Point.
 
Il aborde également la politique étrangère de la France en crucifiant le va-t'en-guerrisme de Bush en Irak, de Sarkozy en Libye, et du trio infernal Hollande/Fabius/Ayrault en Syrie : après tout, Daesh est le monstre issu de ces politiques brouillonnes. Ou expliquer la nécessité de ramener la Russie dans le giron européen, dût-il en coûter à Angela Merkel.
À propos de l'école, on y lit notamment que tout le monde a obéi aux injonctions de « l'utopie pédagogiste » qui « s'abreuvait aux sources d'un gauchisme mal assumé ».
Cette utopie pédagogiste, « malgré son caractère foncièrement obscurantiste, a trouvé l'appui du corporatisme syndical » pour lequel 0,1 % d'augmentation vaut bien toutes les abdications pédagogiques.
Et de rappeler le joli mot de Jean-Claude Milner (auteur de l'étude fondatrice du désastre scolaire en 1984, De l'école) qui appelait le syndicalisme scolaire le « réformisme pieux » — qui va, remarque-t-il, « à l'encontre des Lumières » : « L'exigence devient la marque d'un quasi-fascisme pratiqué à l'encontre d'élèves désarmés, la notation tout comme le redoublement seront bientôt proscrits. » Et ce, malgré la résistance de nombre d'enseignants qui, aujourd'hui encore, sont très majoritairement opposés aux réformes qu'on leur impose au forceps.
Il faut noter cette affirmation remarquable :« les instituteurs de jadis comprenaient mieux le rôle libérateur de l’école que les enseignants d’aujourd’hui, universitaires compris », qui « restent prisonniers de la parcellisation des savoirs et perdent de vue l'universalité de la science et de la culture ».
 
À lire l'article de JEAN-PAUL BRIGHELLI dans lepoint.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by le modérateur - dans infos politiques
commenter cet article

commentaires