Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Aimer Béthune
  • Aimer Béthune
  • : Le blog d' "Aimer Béthune" : infos diverses sur la vie béthunoise et tant d'autres choses...
  • Contact

Recherche

18 janvier 2017 3 18 /01 /janvier /2017 16:52
 
Vous n'arrivez pas à voir les images ? Contactez-nous sur jean@artips.fr

Adolphe Yvon, Portrait de Napoléon III, 1868, huile sur toile, 55 x 46 cm, Walters Art Museum, Baltimore
Voir en grand

1858. Napoléon III et une bonne partie de sa cour débarquent dans la petite ville vosgienne de Plombières-les-Bains. Il s’agit, comme son nom l’indique, d’une cité thermale.
En effet, l’empereur souffre de rhumatismes : sur les recommandations de son médecin, le voilà qui vient profiter des sources de la ville pour se refaire une santé…

Ce n’est pas la première fois que Napoléon III vient se ressourcer à Plombières. Et lors de ses visites, il ne se contente pas de faire trempette 

 
Vous n'arrivez pas à voir les images ? Contactez-nous sur jean@artips.fr

Claude-Henri Watelet, Vue de Plombières, 1760, dessin à la mine de plomb, 20 x 34 cm, Bibliothèque nationale de France, Paris
Voir en grand

Alarmé par l’état de la ville, l’empereur a décidé d’y entreprendre de grands travaux de rénovation.
Notamment la vieille église, sous-dimensionnée, qui doit être remplacée par une nouvelle, plus grande et plus belle.

 
Vous n'arrivez pas à voir les images ? Contactez-nous sur jean@artips.fr

Louis-Léopold Boilly, Vue de Plombières. La promenade des Dames, 1824, dessin à la plume et encre de chine, 22 x 33 cm, Bibliothèque nationale de France, Paris
Voir en grand

Lors de sa venue en 1858, voilà l’empereur bien embêté : l’ancienne église est détruite, la nouvelle n’est pas encore prête. Les messes sont alors célébrées dans une chapelle minuscule. Impossible d’y accueillir la cour !

 
Vous n'arrivez pas à voir les images ? Contactez-nous sur jean@artips.fr

Émile Perrin, Napoléon III lors d’une messe sur la Promenade des Dames à Plombières, le 4 juillet 1858, huile sur toile, 1,34 x 1,90 m, Musée Louis Français, Plombières-les-Bains © Mairie de Plombières-les-Bains
 

C’est à cette occasion que se déroule une scène curieuse. Comme le temps est au beau fixe, on décide de célébrer la messe… en plein air !
Dans l’assistance, le peintre Émile Perrin n’en perd pas une miette : il immortalise en quelques coups de pinceaux cet étrange événement.

 
Vous n'arrivez pas à voir les images ? Contactez-nous sur jean@artips.fr

Détail de l'œuvre © Mairie de Plombières-les-Bains

Au milieu de la verdure, sous un petit chapiteau rouge, le curé de Plombières célèbre la messe devant l’empereur. Le tout au milieu d’une foule de messieurs et de dames bien habillés : la suite de Napoléon III, des dignitaires du coin, et même des badauds venus prendre un bain !

Le peintre, également concepteur de décors de théâtre, semble tout à fait dans son élément. Voilà une scène digne d’une pièce de comédie !

 

 

Napoléon III n'est pas le seul à avoir profité des sources chaudes de Plombières-les-Bains... La ville a également attiré des artistes comme Musset, Delacroix ou encore Voltaire.

Surnommée "La ville aux 1000 balcons", Plombières-les-Bains est aujourd'hui classée dans les "100 Plus Beaux Détours de France" 

Partager cet article

Repost 0
Published by le modérateur - dans INFOS DIVERSES
commenter cet article

commentaires