Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Aimer Béthune
  • Aimer Béthune
  • : Le blog d' "Aimer Béthune" : infos diverses sur la vie béthunoise et tant d'autres choses...
  • Contact

Recherche

2 novembre 2016 3 02 /11 /novembre /2016 17:39

Alain Juppé domine, Nicolas Sarkozy chute, François Fillon grimpe, Bruno Le Maire reste stable, d’après un dernier sondage Elabe-l’Opinion-BFMTV réalisé jusqu’au 2 novembre

 

Selon la dernière enquête Elabe-l’Opinion-BFMTV, François Fillon gagne 4 points et serait à 15 % au premier tour. Bruno Le Maire reste stable, à 11%. Au second tour, le maire de Bordeaux battrait l’ex-chef de l’Etat avec 61 % des suffrages contre 39 %.

A dix-sept jours du premier tour de la primaire de la droite et centre, Alain Juppé continue à faire solidement la course en tête. Selon le dernier sondage de l’institut Elabe réalisé pour l’Opinion et BFMTV du 18 octobre au 2 novembre (soit après le premier débat télévisé le 13 octobre sur TF1), le maire de Bordeaux récolterait 39 % des voix. Stable par rapport à la précédente enquête (qui avait été effectuée du 20 septembre au 12 octobre), il creuserait même son avance sur Nicolas Sarkozy. Celui-ci obtiendrait 27 % des suffrages et serait en baisse de 5 %. Il resterait néanmoins en tête auprès des seuls sympathisants Les Républicains avec 37 % (contre 32 % à Alain Juppé).

Le principal gagnant de ce sondage est François Fillon. L’ex-Premier ministre progresserait de 4 points, avec 15 % des intentions de vote. C’est la première fois dans une enquête Elabe qu’il se retrouve à un tel niveau et occupe la troisième place devant Bruno Le Maire, qui serait, lui, stable à 11 %. « Les deux tiers de l’enquête ont été réalisés le week-end dernier et c’est là qu’un transfert de l’électorat de Nicolas Sarkozy vers François Fillon s’est fait », révèle Bernard Sananès. Il progresse ainsi de sept points au sein des sympathisants LR.

« Cette progression s’est faite après son passage à L’Emission politique de France 2, poursuit le président de Elabe. Mais elle soulève aussi une interrogation : la stratégie d’attaque du centre choisie par Nicolas Sarkozy fonctionne-t-elle ? Même si en masse le nombre d’électeurs LR se disant certains d’aller voter à la primaire et celui de l’UDI est différent, en pourcentage, il est le même : 18 %. Ce n’est pas énorme pour LR. Là où la stratégie de Nicolas Sarkozy bloque, c’est qu’il n’arrive pas à mobiliser ses principaux électeurs : il n’y a pas de surmobilisation des LR et du côté des électeurs du FN, la mobilisation n’est pas très élevée. 6 % de ses sympathisants se déclarent certains d’y participer. »

L'Opinion du 2.11.216

Partager cet article

Repost 0
Published by le modérateur - dans infos politiques
commenter cet article

commentaires