Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Aimer Béthune
  • Aimer Béthune
  • : Le blog d' "Aimer Béthune" : infos diverses sur la vie béthunoise et tant d'autres choses...
  • Contact

Recherche

7 novembre 2016 1 07 /11 /novembre /2016 14:40
Le député LR Pierre Lellouche a lancé une proposition de résolution visant à la "destitution" de François Hollande, après la publication par des journalistes du Monde d' "informations secrètes concernant la sécurité nationale", qui leur auraient été divulguées par le chef de l'Etat.
Un autre député LR, Eric Ciotti, a de son côté saisi le procureur de la République pour violation du secret défense.
Certes, l'article 68 de la Constitution semble permettre au Parlement constitué en Haute Cour, comme le stipule notamment cet article de la Constitution de le destituer s'il est avéré qu'il y a eu "manquement à ses devoirs manifestement incompatible avec l'exercice de son mandat". Et la demande pourrait être signée par 58 députés- de l'opposition- comme le stipule l'article 68.
 
Mais, à cinq ou six mois de l'élection présidentielle, est-ce bien sérieux ?
Sachant que cette "destitution" peut être le fait du "prince de cette élection" c'est à dire celui d'une majorité du corps électoral...
 
 
Destitution du Président de la République ?

Partager cet article

Repost 0
Published by le modérateur - dans réflexions politiques
commenter cet article

commentaires

Schifres 07/11/2016 20:05

Une idée stupide
Disons-le tout net : l’idée de destituer François Hollande est stupide. Les auteurs d’une telle imbécillité n’imaginent sans doute pas les terribles conséquences d’une telle décision. Que la chose se produise et comment alors apprendrons-nous les secrets d’Etat, comment connaitrons-nous de la bouche du cheval ce qui se trame ? Des prédictions régulièrement répétées (« la croissance est là », « ça va mieux ») disparaîtront. Tout comme des phrases magnifiques de justesse style « La France vient de loin ; elle porte au loin ; elle doit voir loin ». Enfin le chômage, loin de s’inverser, augmentera : le Président destitué, nombre d’éditorialistes et d’humoristes, faute de client, n’auront plus de raison d’être. Pour toutes ces raisons, laissez-le nous encore quelques mois.
Michel Schifres dans l'Opinion