Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Aimer Béthune
  • Aimer Béthune
  • : Le blog d' "Aimer Béthune" : infos diverses sur la vie béthunoise et tant d'autres choses...
  • Contact

Recherche

15 novembre 2016 2 15 /11 /novembre /2016 15:47

Vous l’avez sans doute remarqué, deux pétitions circulent à Béthune. La première réclame la gratuité des premières vingt minutes de stationnement dans le centre-ville. La seconde rejette la fermeture des rues autour de la Grand-Place durant le marché de Noël. Les commerçants montent au créneau.

En moins de trois jours, la boulangerie a récolté trois pages de pétition... Le stationnement gratuit, un sujet qui intéresse.
En moins de trois jours, la boulangerie a récolté trois pages de pétition... Le stationnement gratuit, un sujet qui intéresse.
 

 

Depuis jeudi, à la boulangerie Lecocq, en plus de prendre votre pain, vous pouvez participer à la pétition pour le stationnement gratuit. Enfin, une partie seulement.
 
« Les 20 premières minutes de stationnement dans tout l’hyper-centre et le centre-ville », précise Marie Lecocq, la propriétaire des lieux. Une invitation qui connaît un certain succès avec des signatures de Béthunois mais pas que. Des habitants de Locon, Lestrem, Saint-Floris… et même Hénin-Beaumont.
 
« Les temps sont durs. Si on peut économiser 60 centimes pour garer sa voiture, c’est ça de gagné ! », explique un client, qui se dit « excédé » des augmentations « de partout et tout le temps ».
 
Samedi, les pétitions ont gagné les boutiques du centre-ville, avec « un accueil favorable », assure Géraldine Bulinski, la présidente de l’association des commerçants, la Maison du commerce.
« J’ai parlé avec un professionnel qui m’a annoncé une perte de 20 000 € depuis le début d’année. Un autre me confie qu’il va tenter de renégocier son loyer pour s’en sortir… Les commerçants souffrent. Il faut les aider. La gratuité du stationnement peut inciter les clients à revenir en ville », estime-t-elle.
 
« Pas le droit à l’erreur »
La seconde pétition concerne les mesures restrictives prises durant le marché de Noël. Elles concernent l’interdiction de la circulation et du stationnement en cœur de ville, notamment les week-ends – « là où il y a le plus de monde en ville ». Des mesures jugées trop contraignantes pour le commerce.
 
Les commerçants redoutent la fuite des clients, avec comme principale conséquence la baisse du chiffre d’affaires dans une période cruciale pour leur activité, les fêtes de fin d’année. Aujourd’hui dans une concurrence exacerbée entre l’e-commerce et les zones commerciales à proximité, le commerce de centre-ville « n’a pas le droit à l’erreur », tient à rappeler Géraldine Bulinski.

 

 

« Pas de polémique ! »

À la Maison du commerce, on tient à cette précision. Si c’est bien la première fois qu’elle organise une pétition, ce n’est pas pour «  polémiquer  », répète Marie Lecocq, vice-présidente et commerçante. «  Notre but est de défendre le commerce béthunois et dans un contexte économique difficile, il en a besoin  », ajoute Géraldine Bulinski, la présidente. Toutes deux assurent que ces actions veulent «  sensibiliser  » mais aussi faire en sorte que «  les choses bougent  ». «  La gratuité du stationnement, ça fait quand même plusieurs années qu’on en parle  », souligne Marie Leccoq.

Histoire de rappeler que la patience et la compréhension possèdent elles aussi des limites.

Partager cet article

Repost 0
Published by le modérateur - dans infos béthunoises
commenter cet article

commentaires