Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Aimer Béthune
  • Aimer Béthune
  • : Le blog d' "Aimer Béthune" : infos diverses sur la vie béthunoise et tant d'autres choses...
  • Contact

Recherche

14 octobre 2016 5 14 /10 /octobre /2016 15:40
Dans une de ses nombreuses confidences à des journalistes,   François Hollande a accusé les magistrats de « lâcheté ».  
Hollande qui se targue d’avoir respecté l’indépendance de la justice, qui a assisté – chose rare pour un président – au congrès du principal syndicat, l’USM, et dont le ministre de la Justice, Jean-Jacques Urvoas, se bat pour trouver des moyens et a fait voter mercredi une loi pour désengorger les tribunaux, ce président est donc la cible de la colère des magistrats. Il a dû s’expliquer mercredi soir devant le premier président et le procureur général de la Cour de cassation. Et n’a pas convaincu. Le sentiment d’« humiliation » demeure.
La relation entre la justice et l’exécutif est toujours houleuse. Ils représentent deux des trois pouvoirs, avec le législatif, d’une démocratie. Ils se contrôlent, parfois s’opposent. Le monde judiciaire aimerait bénéficier de plus de moyens, d’indépendance et de considération. Les conditions de travail et les engorgements plaident pour les magistrats, lorsqu’ils réclament des ressources humaines et matérielles. Les affaires politiques confirment la nécessité d’une indépendance de la justice. Qu’ils soient maladroits ou malveillants, ces propos d’un président de la République sont très malvenus.
 
Hollande ne devrait pas dire ça

Partager cet article

Repost 0
Published by le modérateur - dans infos politiques
commenter cet article

commentaires