Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Aimer Béthune
  • Aimer Béthune
  • : Le blog d' "Aimer Béthune" : infos diverses sur la vie béthunoise et tant d'autres choses...
  • Contact

Recherche

28 octobre 2016 5 28 /10 /octobre /2016 15:54
"Ça n'est pas notre affaire. C'est une manœuvre que d'appeler d'autres électeurs à venir participer à la primaire". Sur le plateau des "4 vérités" lundi 3 octobre, Marine Le Pen voyait d'un très mauvais œil la participation d'une partie de ses soutiens à la primaire de la droite.
On peut la comprendre. Selon la dernière enquête Cevipof publiée dans Le Monde, sur 100 personnes certaines d'aller voter à la primaire, 10 sont des sympathisants du Front national. Un chiffre certes important mais en régression. Au mois de juillet, celui-ci était de trois points supérieur. Qu'importe. "Le scrutin se jouera d'abord à droite. Et les électeurs du FN auront un poids important", pariait récemment Nicolas Sarkozy, justifiant par la même occasion la stratégie ultra-droitière qui a marqué son entrée en campagne.
 
Petits rappels à l'ex:
 
En meeting à Reichstett (Bas-Rhin) début octobre, Nicolas Sarkozy s'en est pris violemment aux partisans d'Alain Juppé, et notamment Jean-Pierre Raffarin. Ce dernier a incité les électeurs de gauche à voter à la primaire à droite. Du "parjure", accuse l'ancien Président. 
En visite dans la cité phocéenne, il y a quelques jours, l'ancien président de la République a ciblé une nouvelle fois son principal adversaire Alain Juppé qu'il accuse de «donner des gages à la gauche», synonyme pour lui d'une «politique ambigüe» à venir.
 

Partager cet article

Repost 0
Published by le modérateur - dans infos politiques
commenter cet article

commentaires