Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Aimer Béthune
  • Aimer Béthune
  • : Le blog d' "Aimer Béthune" : infos diverses sur la vie béthunoise et tant d'autres choses...
  • Contact

Recherche

20 septembre 2016 2 20 /09 /septembre /2016 09:44

Nicolas Sarkozy, ancien président et candidat à la primaire de la droite pour 2017, a affirmé lundi soir que : "À partir du moment où l’on devient français, nos ancêtres sont les Gaulois". C’était en effet la première leçon d’Histoire à l’école de la République. Cela mérite quelques explications.

Le 20/09/2016 dans l'Est Républicain

Qui étaient les Gaulois ?

Vercingétorix est le plus célèbre des Gaulois. CC by CaroleRaddato

 

Les Romains désignaient ainsi  une soixantaine des tribus peuplant l’actuelle France, la Suisse et la Belgique : des Ambiens (Picardie) des Eduens (Morvan), des Helvètes (Suisse), des Tricastins (Drôme) des Séquanes (Franche-Comté), des Bituriges (Bordeaux) des Sénones (Aube), des Carnutes (Chartres), des Parisii (Ile-de-France), des Vénètes (Bretagne), des Pictaves(Poitou), des Rèmes (Marne), des Bellovaques (Belges), des Ménapes (Flandres), des Aduapes, des Allobroges (Savoie), des Rutènes (Aveyron), des Tectosages (Carcassonne) des Arvernes (Auvergne).

Ces derniers commandés par le plus célèbre Vercingétorix disposaient du plus vaste territoire. Tous étaient des peuples celtiques. Le célébrissime héros magnifié et défait par Jules Cesar et ses Légions de mercenaires en 52 avant Jésus-Christ à Alesia a bien tenté de fédérer tous ces vaillants guerriers. Mais il s’agissait plus d’une alliance que d’une Nation.

Mélangés et migrants
 

Pendant cinq siècles, les Gaulois se sont mélangés avec les Romains pour créer cette civilisation gallo-romaine. Mais beaucoup de guerriers se sont engagés dans les légions de César qui ont combattu à l’Est de l’Europe, en Afrique. Il est donc probable qu’ils aient essaimé dans toute l’Europe. Dans la province Narbonnaise, autrement dit le pourtour méditerranéen, ce sont des Romains venus d’Italie ou  d’Espagne qui s’implantent.

Pas les Bretons, ni les Normands, ni les Basques
 

En 407, une première horde barbare qui traverse le Rhin et la Manche ravage la France, tandis que l'actuelle Grande-Bretagne est abandonnée par les Romains. Notre Bretagne devient alors le refuge de nombreux Celtes venus d'outre-Manche. 

Quant à la Normandie, elle est peuplée par des Vikings sédentarisés à partir de 911 quand le roi de France la cède à Rollon, chef venu de Norvège, en échange de l’arrêt des invasions.

Reste le mystère basque et leur étrange langue sans apparentement avec une autre. Ces Vascons pourraient avoir résisté dans leurs vallées à tous les empereurs et rois : César, Clovis, Charlemagne… Dans aucune autre partie de la France et de l’Espagne, les groupes sanguins sont aussi identiques.

Plutôt francs, ostrogoths, wisigoths
 

Goth, Wisigoth, Ostrogoth, Burgondes, Vandales, Saxons, Francs… Les peuples venus d’Europe de l’Est se succèdent tout au long du Ve siècle pour chasser les Gallo-Romains. Et ils donnent rarement dans l’humanitaire et le mélange des races.  

À part les Huns repoussés vers la Hongrie, ces populations s’implantent et se soumettent aux Francs, dirigés par Clovis qui gagne le jeu des Trônes et devient le premier roi de la future France. Les Français descendent en large part de ces peuples.

Les Gaulois ressuscités par la République
 

Aucun roi de France, aucun noble de l’Ancien régime ne revendique une filiation avec Vercingétorix.

Napoléon III a été le premier à s’intéresser au héros gaulois et a même désigné lui-même le site d’Alesia en Côte d’or comme théâtre de la grande bataille.

C’est la République en 1870 qui exhume et exalte les guerriers Gaulois, ces patriotes  au grand cœur, fêtards et querelleurs, défenseur de la démocratie face au dictateur César. Les historiens ressortent la guerre des Gaules et nous inventent une descendance antérieure aux Francs venus d’au-delà du Rhin. Pas question à cette époque d’avoir des ancêtres du peuple de Guillaume II et Otto Von Bismarck, qui vient d’annexer la Moselle et l’Alsace (moins Belfort).

Manuels d'Histoire
 

Les manuels d’Histoire distribués aux instituteurs de la République sur ordre de Jules Ferry créent une identité française à partir de ces ancêtres gaulois et gauloises. Ils jalonnent cette histoire des Français de héros sauveurs de la patrie venus de toutes les régions, preux chevaliers (du Guesclin le Breton, Jeanne d’Arc la Lorraine, Bayard le sudiste, d’Artagnan  le Gascon , Napoléon le Corse), de grands inventeurs et de rares bons rois (Henri IV de Navarre).

Mais le patriarche c’est Vercingétorix, perdant magnifique célébré par des générations d’écoliers depuis Jules Ferry. Même dans les colonies, et Jules Ferry y tient, nos ancêtres deviennent les Gaulois.

L’histoire est mystifiée, la réalité démographique contournée mais la laïcité et la République se construisent sur ce récit national. Uderzo et Goscinny entretiennent le mythe sous la Ve République avec Astérix.

NOS ANCÊTRES LES GAULOIS ? CE QUE DIT L’HISTOIRE

Partager cet article

Repost 0
Published by le modérateur - dans réflexions politiques
commenter cet article

commentaires