Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Aimer Béthune
  • Aimer Béthune
  • : Le blog d' "Aimer Béthune" : infos diverses sur la vie béthunoise et tant d'autres choses...
  • Contact

Recherche

23 septembre 2016 5 23 /09 /septembre /2016 14:36

A Nicolas Sarkozy, elle avait offert une casserole. Cette fois, c'est un melon

que la journaliste belge Charline Vanhoenacker a apporté sur le plateau de "L'Émission politique" de France dont Arnaud Montebourg était l'invité, jeudi 22 septembre. Histoire de souligner que, peut-être, l'ancien ministre de l'Economie aurait pris la grosse tête, lui qui a tenu à répéter à plusieurs reprises quel a été son rôle dans le sauvetage d'entreprises françaises pendant son passage à Bercy ? "C'est une distorsion de la réalité", a-t-il sobrement répondu en conclusion de la séquence.  

L'humoriste belge a fait le bilan de l'émission et de la prestation d'Arnaud Montebourg. Alors qu'elle avait "peur de ne pas pouvoir suivre" celui qui était présenté comme "un électron libre", elle a découvert un "Sartre 2.0" tentant de sauver PSA Aulnay comme l'écrivain expliquait, en parlant des ouvriers Renault, qu'il ne fallait pas "désespérer Billancourt".

"Un magicien" avec "du panache"

Charline Vanhoenacker lui a trouvé des talents d'acteur, lui qui a fait "le cours Florange". Elle a également vu en lui un "magicien", un "fils de boucher" assez habile pour "saigner les entreprises". Elle lui a même trouvé du "panache" quand il a menacé de "casser de la vaisselle à Bruxelles"

En conclusion, la chroniqueuse a félicité Arnaud Montebourg pour avoir mis sur pied "un programme présidentiel en seulement trois semaines". Mais s'il cherchait des propositions fortes et concrètes, le téléspectateur risque de rester sur sa faim. 

 

Voir les commentaires

Partager cet article

Repost 0
Published by le modérateur - dans infos et humour
commenter cet article

commentaires