Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Aimer Béthune
  • Aimer Béthune
  • : Le blog d' "Aimer Béthune" : infos diverses sur la vie béthunoise et tant d'autres choses...
  • Contact

Recherche

29 août 2016 1 29 /08 /août /2016 15:27

 

Ce que combattait Socrate, ce n’était pas l’ignorance comme telle, celle qui, une fois reconnue, peut servir de tremplin vers le savoir, mais bien cette double ignorance qui se retrouve chez l’individu qui, imbu de lui-même, ignore jusqu’à sa propre ignorance.
C’est elle que Socrate s’amusait à débusquer chez les individus qui, préférant la forme au contenu, l’éloquence à la connaissance, osaient se présenter comme des maîtres à penser ou, pire encore, comme des hommes d’action à qui, croyaient-ils, le peuple devrait confier les rênes du pouvoir politique.
Pour Socrate, c’est ce politicien en puissance prisonnier de sa double ignorance qui représentait le plus grand danger pour la société, convaincu qu’un pareil aveuglement ne pouvait être la cause que de mauvaises actions.
De nos jours, nombreux sont ceux qui, croyant savoir ce qu’ils ne savent pas, ont cette prétention de vouloir ou pouvoir nous gouverner.
« Tu cohabites, excellent jeune homme, avec une ignorance qui est la suprême ignorance », affirme Socrate en réponse à Alcibiade qui vient de lui annoncer qu’il veut s’occuper des affaires de l’État. « Voilà aussi pour quelle raison tu te rues, comme je le constate, vers la politique, avant de t’en être instruit ! », ajoute-t-il.
 Si Socrate était parmi nous aujourd’hui, sans doute qu’il adresserait ces mêmes paroles à de nombreux candidats aux différentes primaires 2017, ainsi qu’à tous ceux qui, sans culture et dépourvus de sagesse, aspirent à nous gouverner ou le font déjà pour notre très grand désespoir.

 

Serge Houssard 

Partager cet article

Repost 0
Published by Serge Houssard - dans réflexions politiques
commenter cet article

commentaires