Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Aimer Béthune
  • Aimer Béthune
  • : Le blog d' "Aimer Béthune" : infos diverses sur la vie béthunoise et tant d'autres choses...
  • Contact

Recherche

16 août 2016 2 16 /08 /août /2016 16:01

Entre palmiers, sable et plage, notre palmarès des animations ces dix dernières années...

 
PAR DAVID CIERNIAK dans la Voix du Nord
 

Pour mettre un peu de sable dans les vacances des Béthunois qui ne partent pas et du sel dans l’animation qu’est la parenthèse estivale, Béthune en a vu de toutes les couleurs. De la Grand-Place au Mont-Liébaut. Retour sur 10 années de plages, de thuyas, de fontaine éphémère… Entre top et flop.

2005 : le top

C’est vrai que vu d’ici, l’année 2005 fait un peu bling-bling. Mais elle reste la number One des dix dernières années d’animations en tout genre en centre-ville. En quelques jours, plus de 150 palmiers et plantes d’ornements sont plantés ; des bassins équipés de jets d’eau sont dessinés ; des tonnes de sable déversées… pour former une véritable oasis de 3 600 m2 !

Commerçants et Béthunois sont transportés par ce mirage. On sirote bières et softs aux terrasses des cafés les pieds dans le sable… OK, ce n’était pas très écologique, ni économique, mais c’était fort. La petite histoire assure que c’est la société Q-Park qui a financé une partie de cette oasis, comme pour faire oublier, le temps d’un été, les désagréments du chantier du futur parking souterrain.

                                   

2006, le short

Les tours du Mont-Liébaut ont les pieds dans le sable. Le quartier prend alors des airs des plages de Copacabana… Le football est roi et les jeunes habitants se rassemblent et se retrouvent autour du ballon rond. L’essai de l’année précédente, en 2005, est transformé !

En 2006, on enrichit l’idée en ajoutant jets d’eau, douches sous l’arche de Communication et cabines de plage. Les Béthunois sont ravis, certains assurent à notre reporter avoir même trouvé des coquillages dans le sable… Si tout le monde ne peut pas aller à la mer, la plage, elle, peut arriver partout !

 

2010 : le flop !

Pas de plage au Mont-Liébaut et pelouse 100 % synthétique sur la Grand-Place. Si l’imagination est en marche, l’inspiration est en panne en 2010. Sur les dix dernières années, celle-ci est à jeter aux oubliettes ! Sans regrets et avec fracas.

C’est vrai qu’en plein centre-ville, au pied du beffroi, les grandes allées vertes faites de vraie fausse herbe, qu’on a tenté d’habiller de pots géants et des bancs urbains récupérés à droite et à gauche font peine à voir. C’est que l’équipe municipale en place a comme doctrine : faire autant avec moins… avec moins d’argent, on entend. Donc il a fallu faire des choix.

Afin de tenter d’égayer cette triste mine de la ville, devant la mairie, on crée les bassins, pour faire écho à une première œuvre de Krijn De Koning que sont les illuminations du beffroi. Mais aussi comme un appel à 2011, une année pleine de couleurs avec le label « capitale culturelle ».

                                                                    

2010, c’est aussi l’apparition d’un concept : l’éphémère… repris cette année.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by le modérateur - dans infos béthunoises
commenter cet article

commentaires