Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Aimer Béthune
  • Aimer Béthune
  • : Le blog d' "Aimer Béthune" : infos diverses sur la vie béthunoise et tant d'autres choses...
  • Contact

Recherche

7 juillet 2016 4 07 /07 /juillet /2016 17:29

Pourquoi le PS ne va pas à Nantes...ni à Montaigu

Jean-Christophe Cambadélis explique avoir remplacé l'université d'été du PS, qui devait avoir lieu à Nantes, par plusieurs rendez-vous régionaux à cause des risques de manifestation. Le patron des socialistes entend aussi éviter un camouflet : la grand-messe socialiste, très médiatisée, devait célébrer la Belle Alliance populaire entre le PS, les écolos et les radicaux de gauche, mais le PRG a décidé de s'en tenir à l'écart. « La Belle Alliance aurait eu l'air un peu vide ! » ironise un ténor du PS.

                                    

Macron puni par Hollande

Emmanuel Macron a cru pouvoir dire, le 18 juin dans Le Monde, qu'en cas de victoire du Brexit « le Conseil européen devra lancer un ultimatum aux Britanniques (...) et le président de la République sera très clair à cet égard ». « De quel droit s'autorise-t-il à parler au nom du chef de l'État ? s'indigne un ministre. Macron se croit déjà calife à la place du calife. Il a encore perdu une occasion de se taire. » Résultat : le 24 juin, François Hollande convoquait un conseil des ministres extraordinaire avec 5 d'entre eux, mais pas Macron...

Valls et le « petit joueur »

Manuel Valls ne perd pas une occasion, en privé, de railler Emmanuel Macron. Ainsi, à l'occasion du meeting organisé le 12 juillet par le ministre de l'Économie, deux jours avant l'intervention présidentielle du 14 : « Moi, j'ai fait un meeting le 13 juillet [2013, lorsqu'il était ministre de l'Intérieur, NDLR] et je suis devenu Premier ministre. Le 12 ? C'est un petit joueur. Pourquoi pas le 14, tant qu'il y est ? Mais l'essentiel, c'est le contenu. » Vraiment ?

La veste réversible de Chatel

Le 3 juillet sur Europe 1, Luc Chatel a défendu le choix de Nicolas Sarkozy de revenir sur l'interdiction du cumul des mandats en 2017. « Le non-cumul, c'est la fausse bonne idée type, 90 % des Français disent être très contents d'avoir un député maire », a déclaré son conseiller politique. Pourtant, Luc Chatel, qui a choisi de ne plus être que député, était contre le retour au cumul. Le 15 mars, il avait d'ailleurs fait savoir son désaccord lors d'une réunion avec le patron de LR.

                      

Partager cet article

Repost 0
Published by Jo Bart - dans Humour...politique
commenter cet article

commentaires