Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Aimer Béthune
  • Aimer Béthune
  • : Le blog d' "Aimer Béthune" : infos diverses sur la vie béthunoise et tant d'autres choses...
  • Contact

Recherche

6 juillet 2016 3 06 /07 /juillet /2016 21:25

C’est comme si c’était fait ! Mardi soir, les élus béthunois ont voté la signature de la promesse de vente pour l’hôtel Beaulaincourt. Treize chambres et suites seront aménagées, ainsi qu’un restaurant gastronomique et un bar. C’est un établissement de standing qui va voir le jour, visant les quatre étoiles… voire plus.

PUBLIÉ LE PAR ANNE-CLAIRE GUILAIN pour la Voix du Nord

 

« Xavier Lucas a eu un véritable coup de cœur pour l’édifice », assure son bras droit Tony Frassint, de la Financière Vauban. L’hôtel Beaulaincourt est d’ailleurs pour l’homme d’affaires « un investissement personnel ». Car Xavier Lucas ne souhaite pas revendre l’établissement après travaux et va faire appel à un hôtelier pour l’exploiter.

Mais ce coup de foudre a un prix : 360 000 € pour l’achat du bâtiment, près de 2,5 millions HT pour les travaux, et une enveloppe supplémentaire de 614 000 € pour des postes divers. Car pour ce bâtiment néo-classique classé aux Monuments historiques, impossible d’installer des fenêtres en PVC. Les travaux devront respecter des conditions strictes. Rien que pour la toiture, il faudra débourser 280 000 € HT. Et 270 000 pour le ravalement de façade.

 

Ouvert en 2018 ?

Il faudra aussi respecter tout ce qui fait la valeur historique de cet ancien hôtel particulier puis tribunal : les voûtes de la cave, le grand escalier avec sa rampe en fer forgé, les deux grands salons décorés de boiseries. « Nous tablons sur une réhabilitation complète de l’ensemble et il faudra revoir les différences de niveaux qui sont en nombre à l’intérieur et l’adapter aux personnes à mobilité réduite. La surface est assez petite, 1 400 m2 de plancher, mais nous comptons y installer 13 chambres et suites, un restaurant de 60 couverts et un bar. Le tout en conservant le patrimoine et le charme de l’hôtel », précise M. Frassint.

Côté calendrier, il faudra prévoir 4 à 5 mois d’instruction et 13 mois de travaux, qui pourraient commencer début 2017.

Dès 2018, les touristes pourront donc réserver une suite dans cet hôtel raffiné, au patrimoine préservé. Les investisseurs comptent bien obtenir les quatre étoiles, « minimum » précise Tony Frassint.

 

110 € la nuit ? 35 € le repas ?

Et combien coûtera une nuit à l’hôtel Beaulaincourt, vu ses prestations de luxe ? Si on se réfère à l’étude de faisabilité du projet, présenté en conseil municipal, la Financière Vauban a tablé sur un prix moyen oscillant entre 100 et 110 euros pour une nuit. Pour le restaurant gastronomique, il faudra compter entre 30 et 35 euros un repas. Pas excessif sur le papier pour un établissement qui pourrait concurrencer La Chartreuse de Gosnay, qui affiche des tarifs aux alentours de 250 euros pour une nuit dans une chambre quatre étoiles.

Mais rien n’est fixé. Ce sera à l’hôtelier, qui aura en charge l’exploitation de l’établissement, de fixer les tarifs. Et il pourrait les revoir à la hausse…

Partager cet article

Repost 0
Published by le modérateur - dans infos béthunoises
commenter cet article

commentaires