Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Aimer Béthune
  • Aimer Béthune
  • : Le blog d' "Aimer Béthune" : infos diverses sur la vie béthunoise et tant d'autres choses...
  • Contact

Recherche

9 mai 2016 1 09 /05 /mai /2016 14:16

Ce dimanche 8 mai on a célébré les 71 ans de la fin de la Seconde guerre mondiale. Un conflit qui n'était pas tout à fait celui que l'on croit. En mai 1945, l'Allemagne nazie est écrasée, c'est la liesse, le grand soulagement chez les vainqueurs. Mais c'est aussi le début de beaucoup d'idées reçues sur cette guerre. Premier mythe : la France a contribué à la victoire des Alliés. "Deux chiffres à retenir : en 1918, les armées de la France représentent 37% de toutes les armées alliées au combat contre l'Allemagne. En 1945, c'est 3%", révèle Jean Lopez, coauteur de Les mythes de la Seconde guerre mondiale. Au cours de cette guerre totale, les Allemands disposaient de troupes de choc, soi-disant supérieures aux autres.

Les bombardements, vraiment décisifs ?

Deuxième mythe : la Waffen-SS, des soldats d'élite. "Du point de vue militaire, non. Leur efficacité n'a pas été supérieure à moyens égaux à celle de leurs homologues de la Wehrmacht" explique Jean Lopez. Longtemps, les tapis de bombes sur les villes allemandes ont expliqué la victoire des Alliés. C'est le troisième mythe : les bombardements aériens ont vaincu l'Allemagne. "Quand on regarde l'état de Cologne, on est tenté de dire oui. Les bombardements ont affaibli le Reich mais n'ont pas été décisifs", précise le spécialiste du conflit. La Seconde guerre mondiale est le conflit le plus meurtrier de l'Histoire, avec environ 60 millions de morts. C'est un fait, incontestable, celui-là. Et ce n'est pas un mythe.

Partager cet article

Repost 0
Published by le modérateur - dans réflexions diverses
commenter cet article

commentaires