Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Aimer Béthune
  • Aimer Béthune
  • : Le blog d' "Aimer Béthune" : infos diverses sur la vie béthunoise et tant d'autres choses...
  • Contact

Recherche

21 mai 2016 6 21 /05 /mai /2016 09:53

Fin du quinquennat : François Hollande décline, le piston progresse.

 
Aurait-il oublié l’article 6 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen : « Tous les citoyens étant égaux à ses yeux sont également admissibles à toutes dignités, places et emplois publics, selon leur capacité, et sans autre distinction que celle de leurs vertus et de leurs talents » ?
 
À ce sujet, Jean-Michel Léost, professeur honoraire, écrit sur un sire web:
 
"Ces nominations, qui sont le fait du prince, permettent de gratifier des fidèles tout en s’assurant la mainmise sur des postes d’influence : on y reste présent même lorsqu’on a été évincé du pouvoir. Jusqu’au moment où un nouveau prince vient faire le ménage pour placer ses propres favoris. Sans compter que celui qui reçoit les faveurs du prince, fût-il compétent, reste son obligé. Il aura bien du mal à s’opposer à ses caprices et fantaisies. Au lieu d’être un serviteur de l’État, soucieux de l’intérêt général, le pistonné devient un larbin.
 
Le piston déshonore autant le pistonné que le pistonneur. Les nominations, notamment dans la haute fonction publique, devraient se fonder exclusivement sur des critères objectifs, des compétences éprouvées, le mérite, en dehors de toute considération partisane. Quand le piston supplante le talent, quand le népotisme et le favoritisme l’emportent sur l’expérience, la République est en danger. Elle glisse peu à peu vers une forme d’oligarchie plus soucieuse de ses intérêts de caste que du bien commun ".
 
Ne retrouve-t-on le piston ou le favoritisme qu'au sommet de l'État ? Certes non, malheureusement !
...et avec

 

Partager cet article

Repost 0
Published by L'indigné - dans infos politiques
commenter cet article

commentaires