Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Aimer Béthune
  • Aimer Béthune
  • : Le blog d' "Aimer Béthune" : infos diverses sur la vie béthunoise et tant d'autres choses...
  • Contact

Recherche

5 avril 2016 2 05 /04 /avril /2016 14:33

Précieuse utilité des lanceurs d’alerte et… des médias. Depuis le début des opérations de type WikiLeaks, plusieurs dizaines de milliards d’euros supplémentaires sont rentrés dans les caisses des Etats de l’OCDE, à la suite des négociations ouvertes entre les intéressés et les administrations fiscales. Comme le remarque avec un brin de malice François Hollande, ce mouvement bénéfique pourrait s’accélérer depuis la publication par le Monde et une centaine de journaux des données récoltées dans l’une de ces funestes boîtes noires de la mondialisation. La liste des personnes concernées est impressionnante, de Vladimir Poutine à Michel Platini, en passant par le roi du Maroc, le président ukrainien ou encore le footballeur Lionel Messi et l’homme d’affaires Patrick Drahi (1) qui tous deux rejettent toute accusation de fraude. Il faut bien sûr distinguer les opérations illégales de celles qui sont simplement secrètes. Mais globalement, la publicité des mouvements de fonds, qui peut affecter toutes sortes d’organismes financiers spécialisés dans les paradis fiscaux, agira comme une force de dissuasion. Empêchés de vivre cachés, les candidats à l’opacité vivront moins heureux. Ce mouvement doit être vigoureusement encouragé : il est fiscalement et civiquement fructueux. On estime pour la France à quelque 40 milliards d’euros le manque à gagner occasionné par la fraude. Soit l’équivalent du déficit annuel du pays, à un moment où l’Etat, endetté massivement, doit sans cesse pratiquer des coupes sombres dans ses dépenses et faire porter le poids de l’impôt sur ses citoyens en règle avec le fisc. On dira que c’est une tâche sans fin et qu’un paradis fiscal ramené à la raison est remplacé par un autre. Il y a quelque chose de Sisyphe dans ce travail de moralisation. Mais comme dit le philosophe, il faut imaginer Sisyphe heureux…

(1) Principal actionnaire de Libération.

Laurent Joffrin, dans Libération

                     

Partager cet article

Repost 0
Published by le modérateur - dans réflexions politiques
commenter cet article

commentaires