Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Aimer Béthune
  • Aimer Béthune
  • : Le blog d' "Aimer Béthune" : infos diverses sur la vie béthunoise et tant d'autres choses...
  • Contact

Recherche

20 avril 2016 3 20 /04 /avril /2016 14:59

«On se trompe toujours sur les rythmes de l'histoire…» Jean-Luc Mélenchon le reconnaît: il s'est trompé pendant sa campagne présidentielle de 2012, lorsqu'il prédisait une «saison des tempêtes» ou «l'heure des caractères». Les Français, selon ses mots, ont plutôt eu droit au «fromage pasteurisé». Cette fois-ci, il le promet, «la campagne va être terrifiante de violence, de dureté». L'heure, donc, serait au munster, à l'époisses, au livarot… «Les raisons économiques et sociales sont là, dit-il, sans parler des attentats, alors que l'on voit bien s'effondrer toutes les autorités.»Lui, il est toujours debout. Vent debout, même, porté par d'excellents sondages qui le placent au coude-à-coude avec le président sortant, voire le dépassant d'un point dans une des configurations du premier tour, selon notre sondage TNS Sofres-OnePoint.

 Quel que soit le candidat LR face à lui, le président sortant oscille entre 13 % et 16 % des intentions de vote, largement distancé par ses adversaires. Il est surtout talonné par Jean-Luc Mélenchon. Le leader du Parti de gauche passe même devant lui au cas où Bruno Le Maire serait le candidat de la droite: dans cette configuration, le chef de l'État arriverait en quatrième position. Une humiliation.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by le modérateur - dans infos politiques
commenter cet article

commentaires