Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Aimer Béthune
  • Aimer Béthune
  • : Le blog d' "Aimer Béthune" : infos diverses sur la vie béthunoise et tant d'autres choses...
  • Contact

Recherche

18 avril 2016 1 18 /04 /avril /2016 08:10

Ce 17 avril, vous n'irez pas dans un bureau de vote. Et pourtant. Le 17 avril 1955, les béthunois devaient déposer un bulletin dans l'urne à l'occasion des élections cantonales. Un premier tour de scrutin qui a été décisif pour le candidat du parti socialiste Emile Vanrullen.

 

En effet, au soir du premier tour, il recueillait 2625 voix à Béthune et devançait les autres candidats dans les autres communes d'un canton qui s'étendait jusqu'à Vielle Chapelle. Le candidat communiste Edouard Carlier (notre photo) avait certes bien résisté en recueillant 1587 voix. Quand à Henri Hennion, conseiller municipal de Béthune et candidat républicain indépendant-paysan, il avait réalisé un score honorable en réunissant sur son nom 1730 suffrages béthunois.

 

 

                                   

                     Au soir du premier tour, Edouard Carlier arrivait en seconde position

 

 

Mais, les autres candidats étaient largement distancés. François Caly du Mouvement Républicain et populaire et conseiller municipal d'Allouagne totalisait 479 voix. Rémi Desultère du parti radical socialiste avait réussi à convaincre 545 béthunois.

Au soir du 17 avril, Emile Vanrullen mobilisait les citoyens en exprimant sa volonté d'être le porte drapeau de tous les républicains. Celui qui était en 1955 Adjoint au maire de Béthune, sénateur du Pas-de-Calais et conseiller général sortant allait retrouver son siège à l'assemblée départementale lors du scrutin du 24 avril.

 

Arnaud WILLAY

(parution dans La Voix du Nord, le 17 avril 2016)

 

Partager cet article

Repost 0
Published by le modérateur - dans Histoire béthunoise
commenter cet article

commentaires