Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Aimer Béthune
  • Aimer Béthune
  • : Le blog d' "Aimer Béthune" : infos diverses sur la vie béthunoise et tant d'autres choses...
  • Contact

Recherche

5 mars 2016 6 05 /03 /mars /2016 18:45

À près de huit mois de l'échéance, le choix peut surprendre. Une semaine après l'officialisation de son entrée en campagne pour la primaire de la droite en vue de la présidentielle de 2017, Bruno Le Maire a organisé samedi un grand meeting aux portes de Paris réunissant près de 2000 personnes. D'habitude, ce genre de manifestation est réservé pour les derniers jours de campagne: investir 150.000 euros dans une telle manifestation alors que l'esprit des Français est encore loin de la primaire peut paraître hasardeux, à tout le moins original. Mais le député de l'Eure n'est pas homme à qui «un peu d'enthousiasme, un peu d'audace» font peur.

Toujours distancé par Alain Juppé et Nicolas Sarkozy dans les sondages, l'ancien ministre de l'Agriculture doit engranger un maximum de points dès maintenant pour recoller aux favoris et distancer François Fillon, avec qui il est au coude à coude depuis des mois. «Je comprends très bien qu'il mette le paquet d'entrée de jeu, c'est l'outsider, il faut impressionner les esprits dès maintenant», confie un soutien. «Il s'agit de montrer qu'on n'a rien à envier aux autres candidats en capacité de mobilisation, dans notre faculté à créer l'événement», ajoute un parlementaire.

» Bruno Le Maire: «Je veux tout réinventer»

Le calendrier surprend, le travail sur la forme doit lui aussi permettre de marquer la différence avec ses concurrents. Depuis longtemps déjà, Le Maire a abandonné la veste et la cravate, boude le pupitre et l'estrade pour se promener au milieu de ses supporteurs, répondre à leur question, glisser quelques blagues aussi.

«Quand je vois ce début de campagne, je me demande vraiment à quoi ressemblera la fin, quand nous toucherons au but», a-t-il expliqué, manifestement sensible à l'affluence du public venu à sa rencontre aux Docks de la Plaine-Saint-Denis. «Nous allons réinventer ensemble la France, réinventer la Nation», leur a-t-il annoncé en détaillant ses propositions en matière de non cumul et de limitation du nombre de mandats. «Réinventer la politique et lui redonner ses lettres de noblesses», a-t-il poursuivi en pronostiquant qu' «il risque d'y avoir peu de soutien sur les bancs du Parlement».

«Nous allons réinventer la politique et nous allons redéfinir ce qu'est un chef de l'Etat. Je veux être chef de l'Etat. Un chef de l'Etat n'est pas ministre à la place de ses ministres», a-t-il ajouté dans une allusion transparente à «l'hyperprésident Sarkozy» avec qui il a composé durant le quinquennat précédent. Pour 2017, Le Maire promet une «nouvelle révolution française» qui «rendra le pouvoir aux citoyens».

Ses soutiens partagent bien évidemment son enthousiasme. Le député de l'Ain Damien Abad a loué «un homme capable de rassembler toutes les droites». Yves Jégo, le député maire de Montereau-Fault-Yonne estime que Le Maire «est sans doute le seul qui n'aborde pas cette élection pour solder le passé ou par revanche politique».

Le rémois Arnaud Robinet pronostique, lui, que «2017 sera le millésime du renouveau» et Franck Riester n'a plus aucun doute: «cette primaire, on va la gagner».

( lefigaro.fr )

 

VIDÉO - Le député de l'Eure, qui vient d'officialiser sa candidature, a réuni près de 2000 personnes près de Paris samedi.

Partager cet article

Repost 0
Published by le modérateur - dans infos politiques
commenter cet article

commentaires