Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Aimer Béthune
  • Aimer Béthune
  • : Le blog d' "Aimer Béthune" : infos diverses sur la vie béthunoise et tant d'autres choses...
  • Contact

Recherche

31 mars 2016 4 31 /03 /mars /2016 16:23

Moi président de la République, je réaliserai, en matière de réforme institutionnelle, un flop d’une intensité qu’aucun de mes prédécesseurs n’a jamais pu approcher.

Moi président, j’occuperai le débat public pendant quatre mois pour défendre en vain un symbole dont j’avais admis dès le premier jour qu’il n’avait aucune efficacité dans la lutte contre le terrorisme.

Moi président, je créerai une profonde fracture au cœur même de ma famille politique, j’imposerai à mes camarades de renier une partie des valeurs sur lesquelles j’ai prospéré pendant des décennies.

Moi président, je ferai de ma garde des Sceaux une icône de la gauche, et je la pousserai ensuite à la démission en lui imposant de renier ses principes.

Moi président, tout à ma tâche de rassembler les Français, j’accuserai la droite d’avoir torpillé mes plans.

Moi président, je mettrai le « peuple de gauche » dans la rue pour protester contre une réforme du Code du travail que je finirai par édulcorer, réussissant ainsi à mécontenter et les syndicats et le patronat.

Moi président, je ferai défiler de nombreux parlementaires de ma propre majorité contre mes propres projets, et j’aurai un Premier secrétaire du Parti socialiste qui ne fera rien vraiment pour les en dissuader...

Quant à moi, Premier secrétaire du PS, je présenterai mes excuses au peuple français pour n’avoir pas réussi la réforme de la Constitution, je m’excuserai pour tous les couacs entre les différentes chapelles de la gauche, j’essaierai de me faire pardonner le grand désordre qui règne dans la ligne de mon parti.

Moi, Premier secrétaire, je m’excuserai aussi d’avoir soutenu une politique qui a échoué à inverser la courbe du chômage, à arrêter le ras-le-bol fiscal, à relancer l’économie, à réduire la dette, à respecter nos engagements vis-à-vis de l’Europe.

Et moi Premier secrétaire, je me demanderai comment le Président finira son quinquennat.

 L'Opinion de 

 

                   

 

Partager cet article

Repost 0
Published by le modérateur - dans réflexions politiques
commenter cet article

commentaires