Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Aimer Béthune
  • Aimer Béthune
  • : Le blog d' "Aimer Béthune" : infos diverses sur la vie béthunoise et tant d'autres choses...
  • Contact

Recherche

14 mars 2016 1 14 /03 /mars /2016 14:30

Les communes ont jusqu'au mois d'avril pour voter leur budget. A Béthune, il a été voté le 23 février. Un budget que les collectivités territoriales ont de plus en plus de mal à équilibrer.

 

Au moyen-âge, les échevins étaient chargés de gérer les finances communales. Comme aujourd'hui, les recettes étaient indispensables pour équilibrer le budget et permettre les dépenses. Ainsi, les échevins étaient par exemple autorisés à percevoir des impôts sur la bière, les vins, les grains.

 

Au 16ème siècle, les poissonniers de la ville payaient à la cité une rétribution annuelle de 18 livres. Des recettes provenant des poissonniers que l'empereur Charles Quint voulait affecter aux travaux liés aux fortifications. Et il n'était pas le seul à vouloir affecter les recettes communales aux travaux de fortifications.

 

                                                 

                                   Charles Quint très attaché aux fortifications de Béthune

 

En 1372, Marguerite, comtesse d'Artois autorisait les échevins de Béthune à « lever pendant trois ans quatre deniers par livre des marchandises vendues ou achetées dans la ville mais à condition que ces assises servent à la réparation des fortifications ».

 

 

Arnaud WILLAY

 

(parution dans La Voix du Nord, le 13 mars 2016)

Partager cet article

Repost 0
Published by le modérateur - dans Histoire béthunoise
commenter cet article

commentaires