Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Aimer Béthune
  • Aimer Béthune
  • : Le blog d' "Aimer Béthune" : infos diverses sur la vie béthunoise et tant d'autres choses...
  • Contact

Recherche

29 février 2016 1 29 /02 /février /2016 17:49

Depuis une semaine, les écoliers de la zone B ont repris le chemin de l'école, alors que ceux de la zone C ont encore quelques jours de repos. Justement, sous le second Empire (1852-1870), quelle était la situation de l'enseignement dans l'arrondissement de Béthune ?

 

L'enseignement secondaire était donné au collège de Béthune, aux garçons seulement. Un collège qui comptait 108 élèves en 1850.

L'enseignement avait aussi un coût. La loi Duruy, en 1867 autorisait les communes à s'imposer de 4 centimes additionnels pour les dépenses scolaires. Cette loi votée le 10 avril 1867 grâce à l'action du Ministre de l’instruction publique Victor Duruy obligeait notamment les communes de + de 500 habitants à créer une école des filles.

                                  

                      Victor Duruy (1811-1894), Ministre de l'Instruction publique

 

 

Au début de la IIIème République, en 1870, l’enseignement secondaire était toujours donné au collège de Béthune. Un autre était ouvert Lillers. En 1879, les écoles publiques de l'arrondissement étaient au nombre de 202 et accueillaient 26 602 élèves. En 1881-1882, une série de lois votées sous l'impulsion de Jules Ferry, rendaient l'école gratuite, obligatoire et laïque. L'arrondissement de Béthune allait pouvoir aussi écrire une nouvelle page de son histoire.

 

 

Arnaud WILLAY (parution dans La Voix du Nord, le 29 février 2016)

Partager cet article

Repost 0
Published by le modérateur - dans Histoire béthunoise
commenter cet article

commentaires