Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Aimer Béthune
  • Aimer Béthune
  • : Le blog d' "Aimer Béthune" : infos diverses sur la vie béthunoise et tant d'autres choses...
  • Contact

Recherche

13 février 2016 6 13 /02 /février /2016 18:14

Olivier Gacquerre est devenu mercredi soir le 12e vice-président d’Artois Comm. en charge des villes intelligentes et de la transition énergétique. Il cumule désormais trois mandats locaux. « C’est la prolongation de mon action communale », répond le maire de Béthune.

 

 

 

Depuis votre élection à la vice-présidence d’Artois Comm., il y a beaucoup de réactions autour de votre cumul des mandats locaux ?

« Il y en a qui se plaisent à agiter les mauvais drapeaux. Il faut arrêter avec cet esprit du “tous pourris”. On me traite de cumulard, ce n’est pas le cas. »

 

Vous êtes maire de Béthune, président du SIVOM et désormais vice-président de l’agglo…

« Cela correspond à mes engagements de campagne. Je suis en conformité avec la charte Anticor, que j’ai signée. Et dans la loi, rien ne me l’interdit. Et puis un mandat dans une interco, c’est une prolongation de l’action communale. Lorsque les habitants viennent me voir pour des problèmes d’eau, c’est le SIVOM ; pour leurs poubelles, c’est Artois Comm. Désormais, j’ai un levier d’action important, je pourrai leur apporter des réponses sur leurs problèmes du quotidien. »

 

Pourquoi ne pas avoir proposé un autre élu béthunois à la vice-présidence de l’agglo ?

« Concernant la moralité, on peut toujours en débattre. Je suis ouvert au dialogue. Mais en tant que maire, je suis le porte-parole légitime pour porter les dossiers de ma ville au sein de l’agglo. C’est moi qui devais y aller. Remettre Béthune au centre de l’intercommunalité, c’était mon engagement de campagne en 2014. »

 

Votre autre engagement était de ne pas cumuler les mandats…

« Mais le cumul des mandats, c’est l’arbre qui cache la forêt. On peut avoir dix mandats, les gens s’en moquent, ce qu’ils veulent, c’est que j’améliore leur quotidien. Je m’étais engagé à ne pas cumuler un mandat local avec un mandat régional ou de député. D’ailleurs, je n’ai été candidat à aucune autre élection depuis les municipales. »

 

Et ce cumul, comment se traduit-il en termes d’indemnités ?

« Dans ce débat, le politique a toujours tort. Je peux dire tout ce que je veux, certaines personnes diront que je suis un menteur. Mais je suis transparent par rapport à mes indemnités, je n’ai rien à cacher. Je publie mon patrimoine à la Haute autorité, il est archiconnu. Je viens d’un milieu modeste et je connais la valeur de l’argent, je ne fais pas ça pour le pognon. »

 

Quelles sont vos indemnités pour vos différents mandats ?

« En tant que maire, je perçois 3 500 euros net par mois, 900 € net comme président du SIVOM et 900 € net également pour le mandat de vice-président à Artois Comm. Je n’ai pas d’écrêtement car je ne suis pas au plafond de 8 000 €. »

( Nord-Éclair du 12.02.2016 )

Partager cet article

Repost 0
Published by le modérateur - dans infos béthunoises
commenter cet article

commentaires