Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Aimer Béthune
  • Aimer Béthune
  • : Le blog d' "Aimer Béthune" : infos diverses sur la vie béthunoise et tant d'autres choses...
  • Contact

Recherche

6 février 2016 6 06 /02 /février /2016 14:57

La simplification et le moins-disant culturel semblent avoir présidé à cette refonte de notre langue. Encore un recul de l'identité française.

 

Voilà près de vingt ans que l'expression est entrée dans le vocabulaire courant. Grace au low-cost, on va sur la Côte d'azur ou à Venise pour moins de 100 euros, à New York pour moins de 250 et à Tokyo pour à peine 800... Tout le monde s'en réjouit : EasyJet et Ryanair comptent parmi les compagnies aériennes les plus rentables du monde. Les crêperies, pizzerias et fast-food de la Riviera ne désemplissent pas, les vendeurs de bimbelotteries de la Sérénissime écoulent leur camelote. Peu importe qu'Air France ait perdu 40 % de ses effectifs en douze ans, que le front de mer entre Monaco et Saint-Raphaël soit constellé d'immondes constructions, nul n'a le droit de remettre en cause la démocratisation des voyages et des vacances...

Il en va de même avec l'évolution des règles d'orthographe et de grammaire de notre langue. Il était trop difficile de retenir que le "circonflexe de cime était tombé dans l'abîme", alors on le supprime. Oignon avec un "i" était trop beau, passons à l'ognon qui a nettement moins de saveur, suivant ainsi l'aseptisation des goûts et des produits alimentaires. Notre langue a toujours évolué. D'abord parce qu'il lui fallait introduire de nouveaux mots au gré des inventions et des innovations humaines. Ensuite parce que quelques expressions tombaient en quenouille et qu'il fut plus judicieux de les ôter du dictionnaire plutôt que de les maintenir sous respiration artificielle...

L'orthographe est la seule chose que l'on simplifie en France !

Mais doit-on aligner la langue de Molière sur le moins-disant culturel ? Doit-on prêter attention au "parler télé" pour "moderniser" notre mode d'expression ? Si ce sont Nabila, Franck Ribery ou un rappeur illettré qui président la commission du dictionnaire, il y a de quoi désespérer... Bien entendu, les thuriféraires de la réforme entonnent un seul refrain, celui de la simplification. À l'heure où la moindre loi prend les allures d'une usine à gaz, la seule chose que l'on veut simplifier (à moins que ce ne soit aculturer) dans ce pays, c'est l'orthographe ! Le compte pénibilité provoque des crises de nerfs chez les patrons de PME, l'établissement d'un contrat de travail fait trembler salariés et DRH, les autorisations à réunir avant de construire ou rénover une maison ont sinistré un secteur pourtant pourvoyeur d'emplois. Le moindre dossier à remplir pour être éligible à une "aide" de l'État réclame un niveau de bac + 3. Mais pour la grammaire et l'orthographe, on est prêt à tous les renoncements...

Il n'y a aucune logique là-dedans. Seulement un signe supplémentaire d'une société qui ne va pas bien : on préfère nous rebattre les oreilles avec le "vivre ensemble" plutôt que de sacraliser notre langue commune. L'identité française passe d'abord par son vocabulaire, ses expressions, ses us et coutumes plutôt que par l'attribution aveugle et dégradée d'une nationalité que l'on vide inlassablement de sa substance...

 

 

( Crédit Images blog aimerbethune )

Partager cet article

Repost 0
Published by le modérateur - dans réflexions diverses
commenter cet article

commentaires