Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Aimer Béthune
  • Aimer Béthune
  • : Le blog d' "Aimer Béthune" : infos diverses sur la vie béthunoise et tant d'autres choses...
  • Contact

Recherche

24 février 2016 3 24 /02 /février /2016 18:11

Sitôt nommée, la nouvelle présidente de la COP 21 n’a pas attendu pour déployer ses ailes et elle a vite pris les choses en main. Elle visitera cinq pays africains jusqu’à la fin de la semaine, avec des rencontres au sommet et s’apprête aussi à brûler beaucoup de kérosène. En avril prochain, à New York, elle espère que, les 195 pays qui ont approuvé en décembre dernier « l’accord de Paris » pour réduire le réchauffement climatique, ratifieront définitivement le texte onusien.

 Mardi, c’était Le Caire, puis Addis Abeba (mercredi), Abidjan (jeudi), Conakry (vendredi) et une dernière escale samedi à Dakar, sa ville natale. La ministre de l’Environnement, désormais en charge des relations internationales sur le climat (titre qu’elle s’est empressée de récupérer à la toute nouvelle secrétaire d’Etat à la Biodiversité Barbara Pompili), va multiplier les rencontres de haut rang, digne d’une chef d’Etat. Elle s’est s’entretenue avec le président égyptien Abdel Fattah Al Sissi, avant de rencontrer les présidents guinéen (Alpha Condé) et sénégalais (Macky Sall).

Selon l’un des plus principaux simulateurs (myclimate.org), qui calcule la quantité des émissions de CO2 sur la base des données de consommation moyennes d’avions, Ségolène Royal va griller 9,4 tonnes de CO2 à elle seule sur 16 500 km en cinq jours. Un calcul a minima, sachant qu’elle sera accompagnée d’une importante délégation de conseillers et membres de sa sécurité. La présidente de la COP21 va donc émettre, en cinq jours de voyage, l’équivalent-carbone d’un citoyen européen en un an !

François Hollande est passé, lui, par le Pacifique sud (Polynésie et Wallis-et-Futuna) et poursuit son périple par l’Amérique latine, où il enchaîne par trois visites d’Etat : Pérou, Uruguay et Argentine.           45 000 kilomètres au compteur et un bilan carbone à la hauteur de ce tour du monde en six jours, très élevé. Metronews a estimé que François Hollande va émettre à lui seul plus de 26 tonnes de CO2 ; il a emmené avec lui une délégation d’au moins cinquante personnes... dans un voyage où il défend l’accord mondial contre le réchauffement climatique. 

Soit un total de 35,4 de CO2 !

Qu'en pensent EELV les Verts et Emmanuelle Cosse nouvelle ministre et récemment encore contemptrice du gouvernement?

                                                

Partager cet article

Repost 0

commentaires