Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Aimer Béthune
  • Aimer Béthune
  • : Le blog d' "Aimer Béthune" : infos diverses sur la vie béthunoise et tant d'autres choses...
  • Contact

Recherche

3 janvier 2016 7 03 /01 /janvier /2016 18:17

Après « Mes chemins pour l'école » (Ed. JC. Lattès) sorti fin août et consacré à l'éducation, Alain Juppé publie mercredi le deuxième opus de sa série d'ouvrages programmatiques en vue de la primaire, et intitulé « Pour un Etat fort ». Un livre dont il a achevé l'écriture mi-décembre et qui reprend le concept d'« identité heureuse » contesté en interne après les attentats de novembre. « Il n'y a pas d'identité française heureuse dans une société devenue multiculturelle », avait même raillé Nicolas Sarkozy le 26 novembre, lors d'un meeting de soutien à Christian Estrosi en Paca.

« L'identité heureuse, ce n'est pas un constat, mais un objectif qu'il faut se fixer. Surtout en ces temps où les communautés sont divisées et qu'il y a un risque de repli identitaire », défend un des soutiens de Juppé, le député Benoist Apparu, avant d'être plus offensif : « Car on ne bâtit pas un projet en divisant la société, mais en la rassemblant. Et si la ligne actuelle des Républicains était si efficace, on n'aurait pas un Front national aussi haut... » « Et puis on peut avoir des propositions assez fortes, assez viriles, sans pour autant se droitiser. On n'a pas besoin d'être accusatoire pour être efficace », enfonce un autre proche de Juppé.

Dans son livre, l'ancien Premier ministre dévoile donc ses solutions en termes de sécurité, de justice, d'immigration, de laïcité et de terrorisme. « Initialement, les questions liées au terrorisme étaient incluses dans les autres sous-parties. Mais après les attentats, il a décidé d'en faire un bloc à part », explique Apparu. Le ton adopté par Juppé, qui s'est adjoint les services de l'ancien ministre de la Justice Dominique Perben pour accoucher de ces propositions, est plutôt ferme. Avec à la clé quelques évolutions notables dans ses prises de position. En particulier sur les accords de Schengen qu'il souhaite désormais renégocier.

La trêve des régionales à peine terminée, Juppé est donc le premier à dégainer pour relancer la course à la primaire. Le plan com est bien rodé : une interview dans le « Journal du dimanche » aujourd'hui, le plateau du 20 Heures de France 2 demain soir. Un départ en fanfare donc, avant la publication en avril et en août de deux nouveaux livres : le premier sur les questions économiques, le second sur l'international.

 

Bordeaux (Gironde), le 20 novembre. Alain Juppé le jour de la marche d’hommage aux victimes des attentats. Le candidat à la primaire de la droite et du centre veut, entre autres, redéployer les policiers sur le terrain, renégocier Schengen ou encore créer un délit de consultation habituelle des sites jihadistes, (Bestimage/Patrick Bernard.)

Partager cet article

Repost 0
Published by le modérateur - dans infos politiques
commenter cet article

commentaires