Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Aimer Béthune
  • Aimer Béthune
  • : Le blog d' "Aimer Béthune" : infos diverses sur la vie béthunoise et tant d'autres choses...
  • Contact

Recherche

10 janvier 2016 7 10 /01 /janvier /2016 14:36
Gérald Darmanin: Sarkozy "ne comprend pas la séparation entre lui" et une partie de la droite.
 
Dans un entretien au Parisien, Gérald Darmanin, maire Les Républicains de Tourcoing, critique vivement le patron du parti, Nicolas Sarkozy. Sa prise de parole dans la presse intervient quatre jours après avoir annoncé son intention de quitter la direction nationale du parti.
 
"Je ne suis pas en conflit avec Nicolas Sarkozy. Mais je ne suis pas en accord avec l’orientation qu’il semble prendre." Le vice-Président de la région Nord-Pas-de-Calais,Gérald Darmanin, se montre sévère envers le chef du parti Les Républicains dans une interview publié dans le Parisien ce dimanche.
 
Le maire de Tourcoing, porte-parole de campagne de Nicolas Sarkozy pour la présidence de l'UMP en 2014, avait déjà annoncé son intention de quitter la direction nationale des Républicains ce jeudi et encouragé Nicolas Sarkozy à changer "d'entourage et de méthode".
 
 
"Il se trompe"
Dans son entretien au Parisien, il ajoute : "Je le dis clairement: en ce moment, il se trompe. Il semble ne pas comprendre la séparation et l'incompréhension entre lui et le peuple de droite qui exigerait une remise en question de sa part".
 
Il fustige aussi les récentes nominations au sein de la direction de LR: "Malgré leurs qualités personnelles, la nomination de Guillaume Peltier et Guillaume Larrivé est révélatrice du choix d'une certaine ligne politique, qui n'est pas tout à fait la mienne". "Et comment prétendre qu'on fait de la politique autrement avec la nomination d'un numéro 2 (Ndlr, Laurent Wauquiez) qui est président de la deuxième région de France tout en restant député ?", s'emporte-t-il.
 
Gérald Darmanin a également évoqué sa ville. A la question "Chez vous, à Tourcoing, les gens vous disent quoi ?", il répond : "Ils ne veulent plus de ceux qui étaient là au casting de 2012 et en même temps ils n’ont de désir ardent pour personne d’autre. Il y a un rejet général de la classe politique".
 
"Les débats identitaires sont nauséabonds"
"Moi, je ne suis pas de la droite conservatrice. Les débats identitaires sont nauséabonds. Le religieux hystérise notre vie politique. Notre identité, c'est la République, point.
"Au fond, il manque une ligne qui était le RPR : l'autorité et le social", affirme encore M. Darmanin, pour qui "la droite, ce n'est pas être dur avec les faibles".
 
Jean-René Lecerf, président du département du Nord, avait annoncé en décembre qu'il allait quitter Les Républicains en 2016, car il est en désaccord avec la ligne du parti, notamment sur le "ni-ni" face au FN.
"C'est Chevènement qui disait "quand on est ministre on ferme sa gueule ou on s'en va". Moi, je ne suis pas ministre mais président du conseil départemental et je suis incapable de fermer ma gueule. Donc je pense que le mieux effectivement, c'est que je prenne du recul. Je ne renouvellerai pas mon adhésion aux Républicains...
 
Après Nathalie Kosciusko-Morizet, Xavier Bertrand...et d'autres qui ont pris leurs distances avec le président national de leur parti, il semble donc que Nicolas Sarkozy ait quelques difficultés à rassembler son propre camp.
 

Partager cet article

Repost 0
Published by le modérateur - dans infos politiques
commenter cet article

commentaires