Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Aimer Béthune
  • Aimer Béthune
  • : Le blog d' "Aimer Béthune" : infos diverses sur la vie béthunoise et tant d'autres choses...
  • Contact

Recherche

20 janvier 2016 3 20 /01 /janvier /2016 18:33

"Je le dis d'expérience, en temps de campagne électorale, il peut y avoir des mots qui dépassent les pensées. Cela a pu être le cas me concernant. Lorsqu'on a prononcé des mots déplacés, il faut savoir s'en excuser", a déclaré Claude Bartolone lors de ses voeux aux parlementaires.Ce n'est pas encore de sincères excuses ni un franc mea culpa!

 

Michel Schifres  lui répond dans l'Opinion:  

 

"C’est une nouvelle d’importance : M. Bartolone a une pensée. Il l’a reconnu en avouant : « Il peut y avoir des mots qui dépassent les pensées ». Il parlait de lui-même et du coup s’excusait de ses propos sur Mme Pécresse. Les citoyens éprouveront une grande joie en apprenant que l’un des plus hauts personnages de l’Etat n’est pas un benêt. Leur satisfaction risque toutefois d’être nuancée. La capacité de réflexion de Claude Bartolone, si elle est réelle, est lente : il ne lui a fallu qu’un mois pour reconnaître son erreur. Quant à ses mots, s’ils dépassent sa pensée, ils ont tendance à se répéter puisqu’ils furent tenus dans plusieurs meetings. Nous voilà bien grognons. Que voulez-vous ? « En France, on n’est jamais content », comme dit M. Le Foll, ministre et sociologue".

 

Partager cet article

Repost 0
Published by le modérateur - dans infos politiques
commenter cet article

commentaires