Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Aimer Béthune
  • Aimer Béthune
  • : Le blog d' "Aimer Béthune" : infos diverses sur la vie béthunoise et tant d'autres choses...
  • Contact

Recherche

2 décembre 2015 3 02 /12 /décembre /2015 19:19

 

Josette Dautriche a adhéré au mouvement « Nous Citoyens" fin 2013. Elle a participé à la création d’une antenne béthunoise il y a quelques mois.

L’heure est aux dernières réunions, aux dernières sessions de collages d’affiches, pour Josette Dautriche. Cette Béthunoise de 61 ans, s’est lancée dans sa toute première campagne électorale, les régionales : elle est tête de liste dans le Pas-de-Calais pour le mouvement « Nous Citoyens ».
Elle a été séduite dès la création du mouvement, en octobre 2013, par l’état d’esprit du créateur, Denis Peyre. « C’était au moment où j’en avais marre des politiques qu’on voit depuis des années. Des affaires sortaient. »

 

Bonnes volontés

Adhérente, elle a répondu à l’appel des bonnes volontés, avant de se lancer dans la création d’un mouvement béthunois de « Nous Citoyens ». Et voilà Josette Dautriche bombardée à la tête de la liste dans le Pas-de-Calais. Une posture inédite. Native de Sains-en-Gohelle, elle a été salariée d’une grande banque, avant de bifurquer vers l’assurance, en 1998.

Dans les années 2000, elle fait partie de la liste de Raymond Gaquère, aux municipales, à La Couture, et siège au conseil municipal pendant un mandat.
 

« Aucune ambition personnelle »
 

Cette bataille électorale est d’un autre calibre. Exposée, Josette Dautriche dit « ne pas avoir d’ambition personnelle. On n’est pas des pros de la politique. Les gens qui ont décidé que la politique était un métier et qui cumulent, recherchent leur réélection, et n’ont pas le courage de prendre les décisions qui s’imposent. »
Et au niveau régional ? « On veut donner un message fort aux acteurs économiques. Ce sont eux qui vont créer des emplois. Pour qu’ils aient envie d’embaucher, il faut la confiance. » Autre piste d’action en cas d’accession à l’hôtel de Région : « Sur toutes les compétences du conseil régional, en Nord-Pas-de-Calais-Picardie, il y a une économie potentielle de 552 M €. »

 

Le numérique, une priorité
 

En matière de formation : « On souhaite remettre l’apprentissage au cœur des établissements scolaires. On doit négocier avec l’Éducation nationale, mais pour nous, c’est la solution pour beaucoup de jeunes en échec. On pourrait créer des grandes écoles de l’apprentissage dans certains métiers. »
Josette Dautriche aimerait aussi que la Région impulse des projets d’économie collaborative, notamment sur le covoiturage. Enfin, elle souhaite « poursuivre et développer la troisième révolution industrielle. C’est une excellente initiative. Il va falloir développer les énergies nouvelles, le numérique. » Le tout avec un goût de l’économie déjà expérimenté pendant la campagne électorale, menée avec les moyens du bord

PAR BENOÎT FAUCONNIER

Pour La Voix du Nord

Partager cet article

Repost 0
Published by lédaction - dans infos politiques
commenter cet article

commentaires