Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Aimer Béthune
  • Aimer Béthune
  • : Le blog d' "Aimer Béthune" : infos diverses sur la vie béthunoise et tant d'autres choses...
  • Contact

Recherche

25 octobre 2015 7 25 /10 /octobre /2015 15:28

Émeutes de Moirans, annulation de l'émission "Des paroles et des actes"... "Ça profite à Marine Le Pen", répète-t-on inlassablement. Insupportable !

Publié le - Le Point.fr

"Ça profite à Marine Le Pen." Voilà, sans doute, l'analyse la plus fréquemment énoncée, tant par les responsables politiques que par les commentateurs.

Quoi qu'il se passe, le décryptage est le même, automatique, instinctif, presque machinal : "Ca profite à Marine Le Pen", joue invariablement le piano mécanique. Les violences à Air France, les émeutes de Moirans, la "jungle" de Calais, la crise des réfugiés, l'annulation de l'émission Des paroles et des actes sur France 2, son procès pour avoir comparé les prières de rue à l'Occupation… À chaque fois, c'est la patronne du Front national qui se frotterait les mains, engrangerait des voix et s'envolerait vers le septième ciel élyséen. On en arriverait presque à démontrer que la Bérézina du XV de France face aux All Blacks lui a fait aussi gagner de nouveaux électeurs…

Pourquoi, à l'inverse, rien jamais ne lui nuit-il ? Le conflit politico-familial avec son père ? Ennuyeux, mais pas grave. Des proches de Jean-Marie Le Pen qui, malgré son éviction du FN, figurent sur les listes de Marion Maréchal-Le Pen en Paca ? Incohérent, mais pas grave. Son emprunt russe ? Gênant, mais pas grave. La mise en examen de son parti ? Un "procès politique", forcément, donc pas grave. Le refus de Marine Le Pen de répondre à la convocation d'un juge ? Pas grave non plus. Qu'aurait-on dit et écrit, pourtant, si Nicolas Sarkozy avait lui-même refusé de se présenter chez un magistrat instructeur ?

Pourquoi rien ne lui nuit-il ?

Certes, les supporteurs de Marine Le Pen, comme ses électeurs, sont prêts à tout lui pardonner. Mais pourquoi, par exemple, lorsque l'Ofpra annonce que, depuis début 2015, les demandes d'asile en France (55 000 dossiers recensés fin septembre) ne progressent que de 8 %, cette information ne profite-t-elle en rien à ses adversaires ? Les Allemands attendent 800 000 demandeurs d'asile pour l'ensemble de l'année 2015, la France en totalise 15 fois moins, et ça ne nuirait pas à Marine Le Pen ? Ces chiffres, pourtant, délégitiment le discours lepéniste – mécanique, lui aussi – sur "l'invasion" et "la submersion migratoire" qui déferlerait sur notre pays. Pire : les prestations sociales françaises sont tellement attirantes pour les migrants – autre discours mécanique débité en boucle depuis des années – que tous les réfugiés de Calais ou presque rêvent de passer en Angleterre ! Pour être sûrs d'y parvenir un jour, ils refusent même de déposer, en France, une demande d'asile qui leur assurerait pourtant un logement plus digne que ce bidonville géant qui nous fait honte. Or, qu'entend-on partout ? Que Calais, "ça profite à Marine Le Pen".

Autre exemple, local cette fois : dans la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie (six millions d'habitants), plus d'un emploi sur quatre dépend des investissements étrangers et des exportations. Pourquoi cette information ne ruine-t-elle pas le crédit de Marine Le Pen qui prône la fermeture des frontières et la sortie de l'euro ?

Peut-être parce que ses adversaires renoncent à faire la pédagogie de ces faits et chiffres. Peut-être parce que Marine Le Pen rechigne elle-même à en débattre. Peut-être parce que les médias en parlent moins que de l'annulation de sa participation à l'émission de David Pujadas…

En attendant, les sondages donnent le FN vainqueur dans au moins deux régions sur treize. Ca aussi, c'est mécanique.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by le modérateur - dans réflexions politiques
commenter cet article

commentaires