Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Aimer Béthune
  • Aimer Béthune
  • : Le blog d' "Aimer Béthune" : infos diverses sur la vie béthunoise et tant d'autres choses...
  • Contact

Recherche

21 septembre 2015 1 21 /09 /septembre /2015 17:40

Inondations, séismes, glissements de terrain, risques industriels... Francetv info a mis au point un moteur de recherche qui vous permet de savoir si votre commune est concernée par ces phénomènes. 

Personne ne peut y échapper. Chaque commune française est menacée par un risque naturel ou technologique, à l'image des régions frappées par de graves intempéries en ce mois de septembre 2015. Face à ces menaces, les communes sont-elles bien préparées ? Malheureusement non. C'est ce que prouve l'enquête de francetv info. Près de 12 000 villes et villages ont l’obligation légale de disposer d’un Plan communal de sauvegarde (PCS), document qui planifie les actions à mener face à une menace naturelle ou technologique. Seules 60% d'entre elles ont mis en place ce PCS. Le chiffre tombe à moins de 20% si l'on prend en compte les 36 000 communes. Et la situation est à peine meilleure pour la réalisation du Document d’information communal sur les risques majeurs (Dicrim), qui permet d’identifier les risques et d’informer la population. Et chez vous, quelle est la situation ? Sur la base de données publiques, francetv info propose à ses lecteurs un moteur de recherche pour découvrir la nature des risques naturels et technologiques qui menacent leur commune et les dispositifs mis en place, ou pas, pour y faire face.

Si vous êtes sur nos applications mobiles cliquez ci-dessous pour voir le moteur

http://macommune.prim.net/index.php

La première partie de la page de résultat de chaque commune indique les risques naturels, mais aussi technologiques et chimiques, qui la menace. En revanche, juste en dessous, la rubrique "dernières catastrophes" ne répertorient que les incidents liés aux phénomènes naturels, car les données publiques de la base GASPAR ne recensent que les arrêtés de catastrophes naturelles établis par les autorités. Elles ne prennent pas en compte les accidents industriels. C'est ce qui explique par exemple l'absence de la catastrophe d'AZF, survenue en 2001, dans la page de résultat de Toulouse.

Partager cet article

Repost 0
Published by le modérateur - dans INFOS DIVERSES
commenter cet article

commentaires