Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Aimer Béthune
  • Aimer Béthune
  • : Le blog d' "Aimer Béthune" : infos diverses sur la vie béthunoise et tant d'autres choses...
  • Contact

Recherche

19 juin 2015 5 19 /06 /juin /2015 17:50

Une soixantaine de locataires du 8 Ter se sont réunis vendredi soir rue de l’Yser, pour discuter avec leur bailleur SIA. D’aucuns ne sauraient dire à quoi ressembleront les maisons à l’issue du chantier de rénovation thermique. La SIA promet de refaire des travaux dans la foulée si les locataires constatent des anomalies.

Les locataires SIA de la cité du 8 Ter en ont « ras-le-bol. On veut des réponses » sur ces travaux de rénovation thermique. Une soixantaine de locataires sont venus le rappeler avec force lors d’une réunion organisée vendredi soir par le collectif, rue de l’Yser. Du personnel de la SIA, de Norpac et des élus ont écouté les riverains sur le manque de finitions, les sanitaires inadaptés et les problèmes d’humidité.

 

Régler les problèmes au cas par cas après les travaux

Face à ce mur d’incompréhension, la SIA campe sur ses positions : « Si ce n’est pas abîmé, on ne répare pas. Nous travaillons sur un programme de travaux général convenu et accepté par les locataires », réplique David Urbain, responsable d’agence SIA.

Sauf que Maryline Gallet, responsable du collectif, est venue avec la plaquette du programme : « Les maisons après travaux ne correspondent pas du tout à ce qu’il y a là-dedans ! » Il n’en faut pas plus pour que les langues se délient : « Les murs de la chambre de ma fille sont noirs, elle est devenue asthmatique. Lors de la visite de chantier, ils n’ont pas trouvé judicieux de faire quelque chose », regrette Sébastien Vasseur.

 

Du cas par cas pour les travaux hors programme

L’affaire aurait pu tourner au dialogue de sourds sans cette annonce : « Lors de la réception des travaux, on fera un état des lieux avec les locataires. S’il y a un problème, on en jugera l’ampleur et nous engagerons des travaux dans la foulée », précise la SIA. Dans l’assistance, on attend de voir. « D u cas par cas », ça étonne ici. « Je n’y crois pas. Vous nous avez demandé des certificats médicaux pour installer des douches adaptées, rétorque Marie-Christine Wagner. Finalement, vous n’en avez pas tenu compte, les douches sont standardisées. »

Les travaux commencés en avril s’annoncent longs : « Nous sommes dans une phase de chantier de dix-huit mois. Il ne faut pas anticiper sur ce qui se fera ou non », note la SIA. Ça tombe bien, après la réunion, les locataires avaient toujours autant de mal à se projeter dans leur maison rénovée.

Partager cet article

Repost 0
Published by le modérateur - dans infos béthunoises
commenter cet article

commentaires