Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Aimer Béthune
  • Aimer Béthune
  • : Le blog d' "Aimer Béthune" : infos diverses sur la vie béthunoise et tant d'autres choses...
  • Contact

Recherche

1 juin 2015 1 01 /06 /juin /2015 17:55

Béthune : une pose de barrières et plots qui n’enchante pas tous les commerçants

PUBLIÉ LE 01/06/2015 La Voix du Nord

Lundi, des barrières et des plots ont été posés sur le côté droit de la rue des Treilles, pour empêcher le stationnement, suite au changement de sens de circulation dans l’hyper centre. Les commerçants ne sont pas tous ravis.

Les travaux de pose de barrières et de plots rue des Treilles vont durer toute la semaine.

Les plots et barrières ont commencé à être posés lundi. Les travaux dureront toute la semaine. Objectif : empêcher les voitures de stationner du côté droit de la rue des Treilles, en sens unique depuis environ un mois. « La ligne jaune ne suffisait pas, commente un agent des services techniques. Les voitures continuaient à se garer des deux côtés. »

Jean-Yves Merlier, qui tient la civette Le Totem, n’est pas ravi. « Je suis plutôt positif quand il y a du changement mais là, c’est tout le contraire. Par rapport au mois de mai de l’année dernière, le magasin a enregistré 300 passages en moins. » Pas uniquement à cause du changement de sens de circulation, reconnaît sa femme qui parle aussi des nombreux ponts qui ont peut-être joué.

En tout cas, des réflexions de clients, ils disent en avoir souvent. « Pour venir vous voir, il faut faire tout un tour ! » Jean-Yves Merlier est également gêné par la disparition de l’arrêt-minute. « Le matin, entre 7h et 10h, ce ne sont que des arrêts-minute, de gens qui vont travailler et s’arrêtent pour acheter un paquet de cigarettes ou le journal. Pour le moment, ils se mettaient encore sur le côté droit de la rue des Treilles puisqu’il n’y avait pas de barrières.»

Réflexions de clients et baisse « importante » de fréquentation aussi d’après le boucher Daniel Delvart. « Ceux qui viennent pour un bifteck et deux tranches de jambon n’ont pas besoin de se mettre au parking souterrain pour acheter ça ! »

 

Problème pour les livraisons ?

Autre problème soulevé par plusieurs commerçants de cette partie de la rue : les livraisons. Un arrêt est matérialisé devant la pharmacie mais trop loin pour certains. « Il doit être le plus proche possible de l’entrée du magasin pour le livreur de tabac à cause des braquages », précise Jean-Yves Merlier. Le problème se pose aussi pour des commerçants de vêtements même s’ils y sont confrontés moins souvent. « Quand ce sera le changement de collection et qu’il y aura des cartons et des cartons, il y aura des risques de bouchons. J’aurais bien aimé garder les deux sens de stationnement, ça aurait donné l’impression de « rempli », de dynamisme », note un commerçant qui n’a toutefois pas constaté d’impact sur sa clientèle.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires