Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Aimer Béthune
  • Aimer Béthune
  • : Le blog d' "Aimer Béthune" : infos diverses sur la vie béthunoise et tant d'autres choses...
  • Contact

Recherche

23 janvier 2015 5 23 /01 /janvier /2015 18:42

Derrière les effets d'annonce, que contient vraiment le plan pour la laïcité à l'école présenté par la ministre jeudi ? Rien ou si peu !
(Sur Le Point - Publié le 23/01/2015) 
( photo © Christophe Morin / MaxPPP )

Najat Vallaud-Belkacem invente ce qui existe déjà, selon Sophie Coignard. ©
Ce jeudi 22 janvier, l'instant se veut solennel à l'hôtel Matignon. Aux côtés de Manuel Valls, Najat Vallaud-Belkacem déroule son plan pour la laïcité à l'école. Un excellent exercice de communication, parfaitement maîtrisé, qui dissimule habilement la pauvreté des propositions. La première grande nouveauté, c'est la création de 1 000 formateurs "aguerris", qui formeront à leur tour les professeurs sur la laïcité, l'enseignement moral et civique. Mille ? C'est trop ou trop peu.

En 2013-2014, dernière statistique connue, il y avait 27 580 professeurs d'histoire-géographie "face aux élèves" dans l'enseignement public. Ils sont aussi chargés de l'éducation civique, une matière enseignée de la sixième à la terminale, et même dès le cours préparatoire. On compte 300 000 professeurs des écoles. S'ils ne sont pas formés à cette discipline, c'est inquiétant. Et les 1 000 personnes dépêchées par la ministre ne suffiront pas à combler cette lacune...

Faire du neuf avec du vieux

Seconde trouvaille : le "parcours citoyen", 300 heures consacrées, sur l'ensemble de la scolarité, à l'apprentissage de l'"enseignement moral et civique". Où ces 300 heures dans l'emploi du temps des élèves et des professeurs seront-elles prises ? Mystère. La Rue de Grenelle, de plus, n'a pas fait preuve d'une grande créativité pour trouver cette appellation : il existe déjà, obligatoire pour tout jeune Français, un "parcours de citoyenneté" instauré en 1997. Il commence lui aussi dès l'école élémentaire et se poursuit tout au long de la scolarité, au travers de l'"enseignement de défense", dont les programmes sont fixés depuis longtemps.

La ministre entend imposer le respect, dans l'enceinte de l'école, des "règles de civilité et de politesse". C'est justement le programme d'éducation civique du... cours préparatoire : "Les élèves apprennent les règles de politesse et du comportement en société. Ils acquièrent progressivement un comportement responsable et deviennent autonomes." Elle veut aussi que l'enseignement du français devienne un "chantier prioritaire". Parce qu'il ne l'était pas ?

Reste la création d'une "journée de la laïcité". Le problème, c'est que le respect de la laïcité à l'école, ça devrait être tous les jours.

Note du modérateur:

lire également l'intervention de Luc FERRY : pour en finir avec "des cours d'éducation civique débiles" !

http://www.lepoint.fr/societe/luc-ferry-pour-en-finir-avec-des-cours-d-education-civique-debiles-22-01-2015-1898758_23.php#xtor=EPR-6-[Newsletter-Matinale]-20150123

Partager cet article

Repost 0
Published by le modérateur - dans réflexions politiques
commenter cet article

commentaires