Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Aimer Béthune
  • Aimer Béthune
  • : Le blog d' "Aimer Béthune" : infos diverses sur la vie béthunoise et tant d'autres choses...
  • Contact

Recherche

21 septembre 2014 7 21 /09 /septembre /2014 17:10

Dans la Voix du Nord du 15 août dernier.

Depuis deux mois, je vais au travail à vélo. D’abord par obligation, mon fils avait besoin de ma voiture. Puis par goût, sport et air pur. Mais ce n’est pas toujours un plaisir.

Avez-vous vu ces lignes vertes qui matérialisent les pistes cyclables ? Non, vous rigolez. À peine la moitié de la largeur de mon guidon. En plus, c’est là que vous garez votre voiture, déposez vos sacs-poubelles et vos déchets. Mais quand vous circulez à vélo, vous avez intérêt à rester sur ce tout petit havre de paix, sous peine d’encourir les foudres des automobilistes qui vous croisent.

 

Une chute

Ensuite, oui ! Une vraie piste cyclable vous mène au rond-point Fleming. Une piste ? Euh… oui, si vous avez un VTT. Mais certainement pas un vélo de ville. Ma dernière chute me le rappelle encore douloureusement. Des trous, des racines, des ornières et des poubelles, encore et toujours. Un vrai parcours du combattant.

L’ennemi public nº 1 du cycliste en ville ? Les ronds-points. Quand tu n’es pas bloqué sur la droite par une voiture qui veut sortir, c’est toi qui es bloqué sur l’anneau par les automobilistes. Et les feux ? Ils sont beaux, les traits qui signalent l’emplacement prévu pour les cyclistes… quand on les voit sous les roues des voitures.

Et la campagne, alors ? Mortel ! Attention aux jeunes conductrices qui vous frôlent pour ne pas dépasser la ligne. Attention aussi aux routiers belges ou néerlandais qui pensent que vous avez une piste sur le côté. En tout cas, sachez que les bords des routes ne sont pas lisses. Et qu’on a droit en prime aux cailloux rejetés par les superbes roues des 4×4 rutilants.

 

Encore plus attention

Et vous savez qu’on subit la pluie autant que vous ? Ce n’est pas parce que ça vous énerve que vous devez nous asperger en nous doublant à toute vitesse et en nous frôlant pour ne pas avoir à dévier vos roues.

J’ai dû reprendre la voiture à la suite de ma chute qui m’a amoché tout le côté droit – en passant, merci à ce jeune couvreur qui nous a relevés, mon vélo et moi, pour nous ramener à la maison. Mais depuis cette expérience, je fais encore plus attention aux cyclistes et j’attends avec impatience de réenfourcher mon vaillant destrier. Alors, si notre ville « sportive » pensait un peu aux sportifs du quotidien et aménageait de vraies pistes cyclables…

FLORENCE WESLINCK (CLP)

Qui s'occupai(en)t du " plan vélo" à Béthune ???

 

Affronter la ville en vélo...!

Partager cet article

Repost 0
Published by le modérateur - dans infos béthunoises
commenter cet article

commentaires