Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Aimer Béthune
  • Aimer Béthune
  • : Le blog d' "Aimer Béthune" : infos diverses sur la vie béthunoise et tant d'autres choses...
  • Contact

Recherche

18 avril 2014 5 18 /04 /avril /2014 17:52

Dans un portrait assassin,Mediapart révèle, entre autres, les petites manies d'Aquilino Morelle, conseiller politique de François Hollande et patron de la communication à l'Élysée, que l'on surnomme au Château le petit marquis. Le Point.fr a retrouvé son "cireur de pompes" préféré, cité par le site d'information. David Ysebaert est autoentrepreneur. Son métier ? Cireur de chaussures. Des grands hommes comme des petits : "Je cire les chaussures d'Aquilino Morelle en effet depuis un an et demi. Je l'ai connu au Bon Marché, comme 80 % de ma clientèle. Est-ce que je cire les chaussures de l'Élysée ? C'est un secret. François Hollande? Je ne vous répondrai pas. Je me rends à l'Élysée pour accomplir ma tâche. Mais pas pour rien. Je suis en Seine-et-Marne, je dois rentabiliser mes déplacements."

"Je ne suis pas un cireur de pompes, mais un cireur de souliers, précise-t-il. Chacun a une demande particulière. Je dispose de plus de 80 couleurs. C'est 10 euros pour un cirage et 25 euros pour un glaçage. Mais cela dépend du travail à faire. Je me déplace pour minimum cinq paires. Je fais aussi les vestes en cuir et les cuissardes de femmes pour 30 euros. J'utilise des cires, des pommades et j'ai mes petits outils." Selon les propos de David Ysebaert reproduits sur Mediapart, Aquilino Morelle aurait "trente paires de souliers de luxe faits sur mesure, pour son pied qui a une forme particulière. Des Davison, des Weston..."

Mais à la suite de l'article, le conseiller de François Hollande, qui s'habiĺlle chez Dunhill et porte des Weston, a rappelé son cireur de chaussures préféré : "Il m'a laissé entendre que je ne travaillerais plus pour lui. Il m'a précisé qu'il n'avait pas trente paires de Weston, mais une dizaine." Dont acte. "Je ne souhaite pas en dire plus, poursuit David Ysebaert. L'Élysée m'a dit que je risquais d'être placé sur écoute." Et de conclure : "J'ai perdu un client. Pourriez-vous donner mes coordonnées pour que j'en trouve d'autres ?"

 

Pas belle la vie au Château ?! Vous vous souvenez d'une autre histoire de chaussure révélée par " la putain de la République"-CDJ) ?!

C'était le roman de Roland, pas écrit par Dumas père ou fils!!

C'est quoi la République irréprochable? On va demander aux ayatollahs d'Artois Comm: ils doivent bien savoir, eux !

Attendez les élections européennes: ça va être le tsunami!!

On a retrouvé le cireur de pompes !

Partager cet article

Repost 0
Published by Jo Bart - dans INFOS DIVERSES
commenter cet article

commentaires