Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Aimer Béthune
  • Aimer Béthune
  • : Le blog d' "Aimer Béthune" : infos diverses sur la vie béthunoise et tant d'autres choses...
  • Contact

Recherche

29 avril 2014 2 29 /04 /avril /2014 15:19

Marie-Noëlle Lienemann craque après la réunion des sénateurs socialistes avec Valls.Des larmes de dépit. La sénatrice socialiste n'a pas caché son émotion après une réunion des sénateurs PS avec Manuel Valls, mardi matin. La raison de ses larmes? Le Premier ministre, qui "s'assoit sur les combats historiques du PS".

Marie-Noëlle Lienemann a les yeux rougis mardi matin, à la sortie de la réunion entre les sénateurs socialistes et Manuel Valls. A quelques heures du vote des députés du plan d'économies de 50 milliards d'euros, le Premier ministre tente par tous les moyens de rassembler une majorité peu convaincue par ses mesures.

La sénatrice socialiste, appartenant à l'aile gauche du PS, l'admet: elle est sortie de la réunion "émue", et visiblement en colère contre Manuel Valls. Selon plusieurs participants, elle aurait même versé quelques larmes de dépit. "Parce qu'il nous a dit que la gauche n'avait jamais rien pensé sur la décentralisation, ni sur la globalisation, bref, à l'entendre, la gauche s'est trompée et lui sait mieux que tout le monde!", s'exclame-t-elle au micro de BFMTV.

"Il s'assoit sur le projet du PS"

Marie-Noëlle Lienemann semble avoir du mal à encaisser les propos du Premier ministre. "Nous avons travaillé ensemble sur un projet du PS, qui était loin d'être très à gauche, et lui s'assoit dessus en nous expliquant que les bonnes méthodes sont celles que la droite et les libéraux avaient poussées!"

Manuel Valls n'a plus que quelques heures pour convaincre. Les députés voteront ce mardi après-midi.

Faut pas pleurer Marie Noëlle...Les vieux chômeurs rajeunissent : ils pourront partir en apprentissage avec ce plan !!.

Marie Noëlle qui pleure...

Partager cet article

Repost 0
Published by le modérateur - dans INFOS DIVERSES
commenter cet article

commentaires