Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Aimer Béthune
  • Aimer Béthune
  • : Le blog d' "Aimer Béthune" : infos diverses sur la vie béthunoise et tant d'autres choses...
  • Contact

Recherche

15 avril 2014 2 15 /04 /avril /2014 15:27

Dans la Voix du Nord de ce samedi, Michel Dagbert, président sortant du groupe socialiste à l'intercommunalité prétend que "l'intérêt communautaire n'est pas la somme des intérêts des 65 communes composant" Artois Comm. Bien entendu, il s'agit pour les 65 communes d'avoir une vision partagée du développement du territoire, ce qu'il appelle " un projet politique"; politique au sens noble du terme et non politicien...j'espère!

Or, avec le renouvellement des conseils municipaux et la désignation des délégués au suffrage universel, dont de nombreux nouveaux élus, peut-on déjà parler de projet politique partagé ? Alors que la nouvelle assemblée n'a pas encore siégé ni délibéré sur les orientales fondamentales? C'est mettre la charrue avant les boeufs.

D'autre part, ce "projet politique" n'est-il pas déjà l'amorce d'une organisation politicienne quand le maire de Barlin soutient la candidature au poste de vice-président de l'ancien maire de Béthune battu par le suffrage universel? L'éthique politique voudrait que ce soit les élus de la ville centre qui proposent leur propre candidat car la bipolarité de l'agglo ne marchera pas sur deux jambes, comme il le prétend, mais sera boiteuse et bancale dès le départ. Qui plus est, l'intérêt communautaire est aussi la somme des intérêts des communes composantes, notamment de celle qui contribue le plus fortement aux finances de l'ensemble et qui est, rappelons-le une fois de plus, la ville centre.

Il pourrait nous rétorquer qu'en 2008, le groupe " Aimer Béthune" a présenté un candidat en la personne de Bernard Seux contre le candidat du maire, 1er adjoint à l'époque. Ce n'était pas la personne d'Olivier Gacquerre qui était visée. Nous rétablissions cette ignoble injustice du non respect d'un contrat écrit signé par les trois listes qui avaient gagné ENSEMBLE l'élection de 2008. Ce n'était que justice et ETHIQUE!

Artois Comm risque de devenir l'agglo du communautarisme politicien ou de l' "internoncommunicabilité " si le bon sens n'est pas partagé.

 

Jean Pierre DERUELLE

Partager cet article

Repost 0
Published by le modérateur - dans politique locale
commenter cet article

commentaires